Astro est un robot de compagnie, mais aussi un outil de surveillance pour sécuriser le domicile. © Amazon
Tech

Astro : tout ce qu'il faut savoir sur le robot domestique d'Amazon

ActualitéClassé sous :robotique , amazon , Amazon Echo Show 10

-

[EN VIDÉO] Interview 3/5 : mais qui sont donc les robots domestiques ?  Dans un futur assez proche, la robotique sera sans doute omniprésente en nos foyers. Même si les droïdes de Star Wars sont encore de la science-fiction, les robots domestiques existent déjà. Jean-Claude Heudin, directeur du laboratoire de recherche de l’Institut international du multimédia, nous raconte ces futurs compagnons. 

Amazon a dévoilé son premier robot domestique à 999 dollars. Futura fait le point sur cet appareil qui fait rouler l'assistante Alexa et les caméras de surveillance du géant du commerce.

Voici Astro, le petit robot domestique d'Amazon. Dévoilé ce mardi, le robot de la taille d'un animal de compagnie dispose de deux roues motrices et d'une roulette de direction pour se déplacer. En guise de tête, il intègre un écran tactile de 10 pouces qui rappelle celui que l'on peut trouver sur l'Amazon Echo Show. Comme avec elle, c'est à partir de cette interface que l'on peut jouer de la musique, diffuser des vidéos et il est doté d'un système de reconnaissance des visages. Il dispose aussi d'une caméra télescopique, qui sort tel un périscope de son logement. Cette caméra permet au robot de se transformer en agent de surveillance du domicile durant l'absence des habitants. Comme n'importe quel robot-aspirateur du moment, pour se déplacer sans se heurter au mobilier et aux murs, lors de sa première utilisation, Astro réalise le tour de l'habitation pour la cartographier avec ses caméras.

À l'arrière, le robot est doté d'un petit bac qui permet de déplacer des objets d'un point à un autre. Un porte-gobelet peut être ajouté, mais n'ayant pas de mains, le robot n'est pas capable de récupérer de lui-même les boissons. Selon Amazon, pour le moment, un bras robotisé, pour ramasser les objets est complexe à intégrer et ferait exploser le prix de ce robot qui est vendu 999 dollars pour le moment. Le fabricant n'exclut pas de l'intégrer à terme, comme ce fut le cas avec l'ajout d'un écran mobile à l'enceinte connectée Echo.

Au final, Astro ressemble à un Echo Show à roulettes et l'interaction que vous pouvez avoir avec lui est exactement identique. Comme avec l'appareil connecté, il est possible de prendre le contrôle d'Astro à distance et voir au travers de sa caméra. Pratique pour vérifier que tout se passe bien à la maison. Ce robot pourrait être le parfait lien entre les proches d'une personne âgée vivant seule. C'est d'ailleurs ce que propose un autre robot développé et commercialisé en France, qui lui ressemble : Buddy, de Blue Frog Robotics.

Sur cette vidéo d'Amazon, on peut voir le développement d'Astro, le petit robot assistant à la maison. © Amazon

Un flic parano à la maison ?

Voilà pour l'apparence de ce robot gadget. Pour ce qui est de ce qui se loge dans le cerveau de la machine, selon les informations collectées par Vice, Astro ne serait pas aussi innocent qu'un Echo Show. Le mode « sentinelle » du robot repose sur l'intégration des caméras Ring et d'Alexa Guard, le service de sécurité à domicile d'Amazon. Cela pourrait faire d'Astro un véritable cerbère, mais il se trouve que l'algorithme du robot frise la paranoïa. Par défaut, les personnes non reconnues sont des intrus, des étrangers sur lesquels le robot doit « enquêter » en les suivant et en cherchant à collecter le maximum d'informations à l'aide de ses micros et ses caméras.

La raison ? Un système de reconnaissance des personnes qui manque de fiabilité, selon des fuites. Par conséquent, le robot a tendance à entrer en hypervigilance en permanence et à collecter beaucoup de données. Un cauchemar pour la protection de la vie privée ! Par ailleurs, il semble que, mécaniquement, le robot ne soit pas non plus très robuste. Son bras télescopique peut se bloquer et, en pratique, il risque de chuter lorsqu'il se rapproche d'un escalier, selon les sources de Vice ayant travaillé sur le projet initial.

En attendant de savoir si Astro va s'améliorer lors de sa commercialisation, dans tous les cas, Amazon ne prendra pas de risque pour les ventes. Il faut s'inscrire en ligne et recevoir une invitation pour réserver le robot. Cela rappelle la méthode commerciale employée par OnePlus à ses débuts. Ce procédé permet d'adapter la production à la réalité des commandes. Il faut dire que le commerçant avait été échaudé par l'Amazon Fire Phone, son smartphone maison qui fut un véritable échec. Pour le moment, la date de commercialisation n'a pas été annoncée. Et finalement, on ne sait d'ailleurs pas vraiment s'il sera réellement vendu.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !