Tik Tok continue de défrayer la chronique en raison de problèmes de sécurité. © Kon Karampelas, Pixabay
Tech

Tik Tok aurait collecté pendant plus d'un an des données personnelles de manière illégale

ActualitéClassé sous :réseaux sociaux , cybersécurité , réseau social

Le réseau social chinois Tik Tok est accusé par le Wall Street Journal d'avoir récupéré l'adresse Mac des utilisateurs sous Android, et ce pendant 15 mois jusqu'en novembre 2019. Une pratique illégale qui pourrait renforcer la volonté des États-Unis d'interdire l'application sur son sol.

Et si Donald Trump avait raison... Alors que le Président des États-Unis a déclaré la guerre à Tik Tok, coupable selon lui d'être à la botte du gouvernement chinois en collectant puis cédant des données personnelles des utilisateurs, le Wall Street Journal rapporte que l'application a enfreint les règles de protection privée de Google.

Jusqu'à novembre 2019, Tik Tok est parvenu à collecter l'adresse Mac des utilisateurs, un identifiant unique propre à chaque appareil connecté, et en l'occurrence aux smartphones. Cette donnée privée était récupérée pour cibler les utilisateurs à des fins publicitaires, mais aussi les ficher. C'est classique chez les logiciels type « adwares » et autres malwares, mais c'est formellement interdit par Google, et son Play Store depuis plusieurs années, qui demande que l'adresse Mac ne soit ni visible, ni collectée.

La dernière version de Tik Tok est sans risque

Selon le quotidien américain, qui s'appuie sur les rapports d'experts en sécurité, Tik Tok a contourné le règlement en cryptant sa fonction de récupération de l'adresse Mac, et c'est évidemment illégal. Le journal précise que cette collecte aurait concerné des millions d'utilisateurs sur une durée d'environ 15 mois.

Pour sa part, les dirigeants du réseau social ont à demi-mot avoué puisqu'ils expliquent que « la version actuelle de Tik Tok ne collecte pas les adresses Mac » et qu'ils incitent « les utilisateurs à télécharger la version la plus récente ». Le Wall Street Journal a testé cette dernière version, et effectivement, la collecte de l'adresse Mac n'est plus possible. Rappelons que sur iPhone, Tik Tok faisait partie des applications qui accédaient au copier-coller des utilisateurs.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !