Des chercheurs de l’université de Stanford et de Samsung ont réussi à créer un affichage OLED à partir d’une technologie pour des panneaux solaires. De tels écrans pourraient atteindre une résolution de 10.000 pixels par pouce, et permettraient de créer des casques de réalité virtuelle avec un réalisme inégalé.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Visitez le trou noir supermassif au cœur de la Voie lactée en réalité virtuelle Explorer le cœur de notre galaxie comme si vous y étiez, c'est désormais possible grâce à une nouvelle expérience en VR combinant la pointe de l'observation astronomique et de l'informatique.

Malgré des améliorations récentes, l'un des points faibles des casques de réalité virtuelle est la faible définition des écrans. Placés à quelques centimètres des yeux, il est possible de distinguer chaque pixel ainsi que l'espace entre les pixels. Ce phénomène est appelé l'effet de grille. Même avec l’Oculus Quest 2 qui vient de sortir, qui vante 1.832 x 1.920 pixels à chaque œilœil, les pixels individuels sont visibles.

Des chercheurs de l’université de Stanford, en collaboration avec SamsungSamsung, travaillent sur un nouveau type d'écran OLED qui pourrait résoudre ce problème. Cette technologie, développée à l'origine pour des panneaux solaires ultra-minces, promet des affichages avec une résolution pouvant atteindre 10.000 pixels par pouce (ppp). À titre de comparaison, même le nouvel iPhone 12 ne dépasse pas 476 ppp.

La métasurface placée sous les couches d’OLED améliore les couleurs et la luminosité. ©<em> Samsung Advanced Institute of Technology</em>
La métasurface placée sous les couches d’OLED améliore les couleurs et la luminosité. © Samsung Advanced Institute of Technology

La métasurface optique, l’avenir des dalles OLED ?

Cette nouvelle technologie est basée sur une métasurface optique, une couche de métalmétal réfléchissante avec des ondulations nanoscopiques, placée sous les couches OLED. Cela permet de manipuler la résonancerésonance des couleurscouleurs au niveau des pixels. Comparée aux dalles OLED utilisées dans les téléviseurs, cette technologie double l'efficacité lumineuse, et améliore la pureté des couleurs.

Cependant, il ne faudra pas s'attendre à voir de tels écrans inonder le marché tout de suite. Les chercheurs n'ont pour l'instant fabriqué que des pixels individuels comme démonstration de faisabilité, mais Samsung poursuit les travaux pour l'intégration dans un écran. Cette technologie pourrait à terme être utilisée pour les smartphones et téléviseurs, mais elle sera très certainement d'abord adoptée pour les casques de réalité virtuelle. Toutefois, une telle densité de pixels nécessitera un équipement graphique beaucoup plus puissant que celui disponible dans les appareils actuels.