Séoul va tester 26 lampadaires high-tech. © Joshua Davenport, Shutterstock
Tech

Ces lampadaires multifonctions peuvent recharger des voitures, des drones et fournir du Wi-Fi

ActualitéClassé sous :mobilité du futur , lampadaire , Wi-Fi

-

Séoul (Corée du Sud) teste des lampadaires d'un genre nouveau, capables tout à la fois de surveiller les alentours, servir de points d'accès Wi-Fi ou encore de borne de recharge pour des véhicules électriques.

En Corée du Sud, une vingtaine de lampadaires dits intelligents ont été installés dans le centre-ville. Ils servent à mieux gérer la circulation ou encore à la surveillance de certains lieux, quand il ne s'agit pas simplement d'aider à se connecter à un réseau sans fil public. D'ici la fin de l'année, de nouveaux modèles devraient quant à eux pouvoir recharger des voitures électriques, mais aussi des drones !

Pour le moment, ce sont donc 26 de ces lampadaires qui ont été installés. Chacun de ces poteaux dispose évidemment d'un service d'éclairage et de feux de circulation, mais ils se veulent surtout plus « intelligents », collectant un maximum d'informations. Ils intègrent également de nouveaux services tels que des points d'accès sans fil (Wi-Fi) publics ou encore des caméras de vidéosurveillance en circuit fermé.

Des lampadaires configurés selon les emplacements

À terme, l'idée est de personnaliser chaque lampadaire selon les besoins propres à son emplacement, à son quartier. Par exemple, les « Smart Pôles » de Seoul Plaza placés juste en face de l'hôtel de ville proposent un accès à une connexion Wi-Fi publique. Ceux près de la porte Sungnyemun disposent de QR codes redirigeant vers des informations culturelles en ligne.

Les premiers poteaux équipés de solutions de recharge pour voitures et drones sont quant à eux attendus avant la fin de l'année. Leur but sera de pouvoir recharger facilement, à distance, les drones des services municipaux, ceux-là mêmes qui aident les autorités à surveiller ce qui se passe en ville, comme le respect du stationnement, mais qui interviennent aussi en cas de catastrophes, de besoin de sauvetage d'urgence.

Si le système de recharge pour drone sera évidemment une première, l'idée de se servir du mobilier urbain comme points de charge pour les voitures électriques fait du chemin. En Europe, la startup allemande Ubitricity propose déjà une solution consistant à en intégrer une borne de recharge dans un lampadaire déjà existant. Cette solution, qui a déjà fait ses preuves en Grande-Bretagne, doit d'ailleurs bientôt être expérimentée en France.

 

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !