Jusqu'à présent, les expériences consistant à implanter des électrodes chez des paralysés, afin de leur permettre de manipuler une souris d'ordinateur, ont souffert notamment des très grandes contraintes liées à l'apprentissage pour produire une modulation des signaux neuronaux. Dans un article publié dans le dernier numéro de Nature, des chercheurs de Brown University, spécialisés en neurologie, annoncent qu'ils sont parvenus à concevoir un système permettant à un singe de jouer, sans ses mains, à un jeu vidéo qu'il connaissait déjà.
Cela vous intéressera aussi

Pour ce faire, ils ont greffé sur cet animal une centaines d'électrodesélectrodes minuscules afin de détecter l'activité de sept à trente neuronesneurones dans le cortex moteurcortex moteur contrôlant le mouvementmouvement corporel et de transmettre les données à un ordinateurordinateur.

Cette équipe de Brown University a d'ores et déjà déposé une demande de brevet et créé une entreprise baptisée "Cyberkinetics" pour développer des applicationsapplications médicales. Les chercheurs précisent que la taille réduite de la greffegreffe et sa 'faible consommation d'énergie permettent d'envisager raisonnablement la réalisation d'une version sans fil.

Cependant, les chercheurs ne savent pas quels effets pourrait entraîner la présence d'électrodes dans le cerveaucerveau à plus long terme.