Tech

Nintendo Wii : les dangers du sport en chambre

ActualitéClassé sous :jeux vidéo , Wii , Nintendo

Grâce à la Wii de Nintendo, les sportifs en chambre ont maintenant droit à leur propre version du Tennis Elbow, le Wii Knee, un privilège autrefois réservé aux joueurs de tennis...

La Wii. Crédit : Nintendo

Chirurgien spécialisé en médecine sportive, le docteur Brian Halpern s'alarme devant le nombre croissant d'atteintes musculaires et ligamenteuses qui se présentent à son service après avoir utilisé cette console de jeu un peu trop passionnément. Il s'agit surtout de parents qui se sont laissés entraîner dans des compétitions par leurs enfants, alors qu'ils n'étaient pas préparés à cela. « Vous voyez des personnes non préparées physiquement qui soudain prennent en mains cette "chose" et commencent à l'agiter frénétiquement », déclare Brian Halpern au quotidien britannique Daily News. Ils se contorsionnent, se tordent les chevilles et finissent par s'endommager sérieusement les genoux.

Et d'ajouter que cette affection est devenue à ce point monnaie courante qu'elle porte désormais un nom dans le monde entier : le Wii Knee (genou du Wii), appellation inspirée de Tennis Elbow (coude du tennis), une forme de tendinite provoquée par l'onde de choc de la raquette frappant la balle et se transmettant jusqu'aux tendons de l'articulation du bras. Et cela, alors que selon le British Medical Journal, jouer avec la Wii n'est pas plus sportif que de jouer avec une autre console...

Selon le magazine spécialisé Technikart, une répétition excessive du geste de frappe, ou d'un smash contré avec vigueur risque d'endommager les tendons. Si ce mouvement est exécuté avec une grande force, la même énergie sera mise en œuvre pour freiner l'élan en bout de course, et c'est à ce moment qu'une tendinite à l'épaule peut se produire.

Le Dr Halpern craint une recrudescence de cette affection après la période des fêtes, le Père Noël semblant tout particulièrement apprécier cette console de jeu particulièrement en vogue...

D'autres avis tout aussi alarmants

Et il n'est pas le seul. Selon Allan Cuevas, kinésithérapeute de Forest Hills (Queens - GB), jouer au base-ball trois fois par semaine avec la Wii laisse souvent des séquelles au niveau du cou et des poignets. « Lorsque vous effectuez un swing, le mouvement est aussi violent qu'en conditions sportives réelles », a-t-il annoncé lors d'une démonstration au Nintendo World Store du Rockefeller Center (NY).

L'ensemble du corps médical admet qu'une utilisation imprudente ou excessive de la Wii pourrait conduite plus tard à l'apparition de rhumatismes ou d'arthrites. Une chose en apparente contradiction avec l'utilisation de la console pour l'aide à la rééducation de certains patients, mais pourtant bien réelle ainsi que la pratique sans mesure de certains sports le démontre quotidiennement.

Rien qu'en Grande-Bretagne, on dénombre actuellement une moyenne de 10 hospitalisations par semaine directement liées à l'utilisation de la Wii, un nombre en hausse constante. Les dommages comprennent surtout des tendinites, déchirures musculaires, dislocation d'articulation (genou essentiellement), survenant au cours de séances de Wii Sport ou Wii Fit.

Une chose est certaine : toute activité physique réclame un échauffement progressif si l'on ne veut pas en subir des conséquences fâcheuses...

Cela vous intéressera aussi