La France veut empêcher que des mineurs consultent des sites pour adultes. © ExplorerBob, Pixabay

Tech

Les sites porno bientôt vraiment interdits aux moins de 18 ans ?

ActualitéClassé sous :Internet , porno sur Internet , systeme d'authentification

Le sénat a voté un amendement obligeant les sites pour adultes à mieux contrôler l'âge des internautes, et ainsi bloquer l'accès aux mineurs. Deux solutions sont proposées pour que l'accès soit plus restrictif, et des poursuites judiciaires sont envisagées contre les éditeurs qui ne mettront pas en place cet accès restreint.

Comment empêcher qu'un mineur accède au contenu d'un site pornographique ? Actuellement, il suffit de simplement cliquer sur un bouton pour certifier que l'on a plus de 18 ans, et comme c'est évidemment peu restrictif, le Sénat a validé un amendement pour durcir l'accès aux sites pour adultes. Inclus dans la proposition de loi sur les violences conjugales, cet amendement propose de vérifier l'âge du visiteur via deux solutions.

La première serait d'utiliser une carte bancaire, et c'est plus ou moins ce que proposent déjà les sites de paris en ligne. Lors d'une inscription sur un site de paris ou de jeux d'argent, l'utilisateur doit entrer une carte bancaire mais aussi numériser une pièce d'identité. Une solution qui pourrait effectivement freiner l'accès aux sites pornographiques puisqu'on ne peut pas posséder de carte bancaire avant 16 ans.

Le même système d'identification que... les impôts

Autre solution préconisée : France Connect. Cette solution d'authentification lancée par le gouvernement est de plus en plus utilisée en ligne, qu'il s'agisse de payer ses impôts ou d'effectuer ses démarches pour une carte grise. C'est aujourd'hui, en France, la solution d'identification administrative la plus fiable. Il suffirait qu'un site porno ajoute ce bouton sur sa page d'accueil pour que ça freine l'enthousiasme de n'importe quel mineur, et aussi des... adultes qui ne seraient pas forcément très chauds pour que l'administration soit au courant de l'utilisation de France Connect pour ce type de contenu.

Quoi qu'il en soit, les sites porno devront jouer le jeu puisque la loi indique que le CSA pourra mettre en demeure un site qui ne propose pas l'une des deux solutions, et que des poursuites judiciaires seront possibles avec la possibilité de bloquer un site pour les internautes français via la complicité des fournisseurs d'accès.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !