Une journée pour fuir Facebook : l'opération organisée lundi 31 mai en raison de la politique de confidentialité pratiquée par le réseau social américain semble avoir séduit 30.000 personnes.
Cela vous intéressera aussi

Lancé par deux Canadiens qui estiment que leur vie privée n'est pas suffisamment protégée sur FacebookFacebook, le Quit Facebook Day semble avoir été suivi par près de 30.000 membres qui se sont enregistrés sur le site dédié pour fermer leur compte dès lundi. Un chiffre relativement faible comparé aux 400 millions d'utilisateurs dans le monde revendiqués par le réseau socialréseau social.

« Quitter Facebook, n'est pas facile » expliquent les deux internautes, qui comparent l'addictionaddiction au célèbre réseau social à celle pour le tabac. Des liens vers des articles critiquant la politique de Facebook en matièrematière de confidentialitéconfidentialité viennent appuyer leur démarche.

Défaut de confidentialité

En réponse aux nombreuses critiques dont il fait l'objet, Facebook modifie régulièrement les options de paramétrage de confidentialité. Ces changements agacent certains utilisateurs dont des photos sont partagées sur le Web pour cause de mauvais réglage de leur compte.

Les internautes qui souhaitent quitter Facebook peuvent désactiver leur compte dans l'onglet Paramètres. En revanche, la suppression définitive du compte s'avère plus complexe. Plusieurs blogsblogs et sites expliquent la démarche à suivre.

En France, Facebook est le quatrième site InternetInternet le plus visité, avec près de 23 millions de visiteurs uniques (données MédiamétrieMédiamétrie, avril 2010).