Tech

Avec Prism, les logiciels en ligne fonctionnent comme les vrais

ActualitéClassé sous :Internet , Prism , navigateur

Le nouveau projet de Mozilla permet d'ouvrir une application en ligne directement sur le bureau de Windows.

L'écran de configuration de Prism. Crédit : Mozilla labs

Jusqu'à présent, toutes les applications en ligne présentaient le même défaut, à un degré plus ou moins important : elles s'ouvraient dans un navigateur web, et cumulaient leurs propres commandes avec celles déjà présentes. Mozilla Prism élimine ce fatras de boutons inutiles, voire dangereux, évitant d'ouvrir un programme en ligne directement dans une simple fenêtre du bureau comme n'importe quelle autre application.

L'idée n'est pas nouvelle, et cette plate-forme est directement issue du projet Web Runner, à présent renommé Prism. Visiblement, les auteurs du logiciel ont cherché à réunir les caractéristiques des applications de bureau et des applications Web, en ne gardant que le meilleur de leurs possibilités et surtout en simplifiant leur utilisation. Il est à noter que cette première version n'existe encore que pour Windows, Mozilla promettant une adaptation rapide aux mondes Mac et Linux.

Prism est basé sur le moteur de Firefox, entièrement dépouillé de ses fonctions de navigateur. Exit donc la contrainte d'appeler son butineur lors de chaque consultation de GMail, Google documents, ou d'utilisation de programmes communautaires. Cela avec toute la simplification que l'on devine, mais surtout un accroissement significatif de la sécurité. La simplification du logiciel réduit en effet les risques de plantage, de plus chaque application ouverte faisant appel à son propre moteur, l'arrêt - intempestif ou non - de l'une reste sans conséquence sur les autres.

Navigateur moins sollicité

Chaque application Web se déroule ainsi dans sa propre fenêtre dépouillée à l'extrême et dépourvue de barre de navigation. Dans le cas de programmes bureautiques en ligne, les avoir toutes simultanément sous la main apporte un gain de temps non négligeable et permet de réserver le navigateur pour les sites Web proprement dits. Toute application résidant sur le Web et correspondant aux standards actuels est compatible et peut être directement appelée par Prism, compatible également avec les technologies HTML, Javascript, CSS, etc.

Dans un développement futur, Prism permettra de sauvegarder les préférences de l'internaute, ses mots de passe, cookies et autres éléments de personnalisation. Chaque application en ligne pourra être appelée via une icône personnalisable sur le bureau. Enfin, cette technologie devrait à terme permettre de faire tourner les applications Web hors ligne, en offrant une nouvelle gamme de possibilités.

La première version de Prism peut être téléchargée sur un site dédié de Mozilla.

Cela vous intéressera aussi