Tech

Plan numérique 2012 : le gouvernement veut le haut débit pour tous

ActualitéClassé sous :Internet , accès à Internet , haut débit

Eric Besson, secrétaire d'Etat en charge du Développement de l'économie numérique, a présenté un plan en 154 mesures pour les années à venir. Au menu : 512 kbits/s pour tous les Français, la fin de la télé analogique en novembre 2011 et un milliard d'euros par an pour le déploiement de la fibre optique.

Téléviseur analogique : 1926-2011. De profundis (ici un modèle La voix de son maître, des années 1950). DR

En 2009, le gouvernement lancera un appel d'offre pour un service d'accès à Internet à haut débit accessible pour tous les Français, mis en place en 2010 au plus tard et proposé à moins de 35 euros par mois. Les opérateurs intéressés n'ont plus qu'à le mettre en place...

C'est l'une des mesures phares du Plan numérique 2012, c'est-à-dire un ensemble de mesures pour développer le numérique en France d'ici à cette échéance. C'est Eric Besson, secrétaire d'Etat en charge de ce dossier, qui l'a présenté ce lundi 20 octobre, à la place de Nicolas Sarkozy, retenu au téléphone pour cause de crise financière mondiale.

Le plan prévoit également la généralisation du très haut débit, porté par la fibre optique. Le budget prévu est de dix milliards d'euros sur dix ans, avec un objectif de quatre millions d'abonnés en 2012. Le cadre juridique pour mettre en place cette mesure sera prêt à la fin de l'année.

Télé... poubelle

L'autre est la disparition programmée de la télévision analogique. La date, qui avait déjà été annoncée, est confirmée. Elle surviendra très précisément le 30 novembre 2011. Le lendemain, plus aucune fréquence hertzienne ne devrait émettre et les téléviseurs actuels seront donc voués à la décharge ou au musée. Une aide a été annoncée pour les personnes âgées pour faire face à l'achat d'un nouveau téléviseur numérique.

Cette fermeture des ondes sera une source de revenus pour l'Etat qui compte vendre les fréquences libérées. La bande 790-862 MHz, en particulier, sera destinée (comme on le savait déjà) aux opérateurs Internet qui pourront ainsi mettre en place des réseaux à haut débit sans fil. Mais, a expliqué le secrétaire d'Etat, la France proposera aux autres pays de l'Union européenne une gestion coordonnée de ces nouveaux services par radio.

Parmi les 154 mesures figurent également des projets en faveur du télétravail mais aussi pour les protections contre la copie des œuvres numériques et un effort pour augmenter le nombre d'ordinateurs dans les écoles.

Cela vous intéressera aussi