Tech

MAJ - SSETI Express : lancement réussi du premier satellite conçu sur Internet

ActualitéClassé sous :Internet , sseti , satellite

-

Mise à jour du 01/11/05 19H00 : L'Agence Spatiale Européenne (ESA) a fait savoir le 31 octobre que les communications radio avec le satellite SSETI Express avaient été rompues depuis vendredi 28 octobre au matin.

Le satellite SSETI Express

Cette perte de contact fait suite aux problèmes d'alimentation en énergie rencontrés sur le satellite depuis son lancement (voir ci-dessous). Les chances de pouvoir de nouveau rentrer en contact avec le satellite sont minces selon l'agence spatiale. D'autre part, le contact avec l'un des trois micro-satellites qu'avait largué SSETI Express (NCube-2) semble avoir été perdu également. Cependant l'ESA salue la réussite éducative de ce projet mené par des étudiants : les expériences embarquées ont offert d'intéressants résultats dès les premières heures de la mission et les étudiants ont pu être confrontés à toutes les phases d'une mission spatiale !

SSETI Express, le satellite conçu et fabriqué par des étudiants de différentes universités européennes sous la supervision du Département Education de l'Agence spatiale européenne, a été lancé le 27 octobre à 08 h 52 CET par une fusée russe Cosmos 3M, pour être placé en orbite terrestre basse. A 10 h 29, le centre de la tour de contrôle de l'université d'Aalborg (DK) recevait les premiers signaux du satellite.

Lancement parfait

SSETI Express (SSETI étant l'acronyme de Student Space Exploration and Technology Initiative) est un petit satellite dont la taille et la forme rappellent celles d'un lave-linge (environ 60 x 60 x 90 cm). Sa masse au lancement atteignait près de 62 kg, dont 24 kg pour sa charge utile. A bord de l'appareil se trouvaient trois pico-satellites, de minuscules satellites pesant près d'un kilogramme chacun, qui ont été déployés 1 heure 40 après le décollage. Outre son rôle de banc d'essai pour les contrôles d'attitude à gaz froid et de répéteur radio, SSETI prendra également des photos de la Terre.

Pour les 23 groupes d'étudiants européens avec des formations très diverses, le grand défi a été de travailler ensemble à distance, via Internet, pour construire ce satellite.

Le satellite SSETI (crédit : Morten Bisgaard, Aalborg University)

Mais passage en "mode de sauvegarde"

Le 27 octobre à 22h20 CEST, le satellite SSETI Express s'est placé en "mode de sauvagarde" à la suite d'un déficit de puissance électrique causé par un problème relatif à la charge de ses batteries.

L'équipe chargée des opérations travaille activement afin de ramener le satellite à un mode de fonctionnement nominal et reçoit pour cela une assistance remarquable de la part de la communauté des radio-amateurs. Lorsque l'anomalie est apparue, de nombreux objectifs de la mission avaient déjà été atteints avec succès.

L'initiative SSETI : construire un satellite par Internet !

L'initiative SSETI, qui définit le cadre de travail de ce projet, a été mise en place en 2000 par le Département Education de l'ESA pour impliquer les étudiants européens dans de véritables missions spatiales. Elle vise à donner aux étudiants une expérience pratique et à les encourager à se diriger dans les filières de la technologie et des sciences spatiales, afin de créer un ensemble de futurs experts.

Depuis sa création, SSETI a développé un réseau d'étudiants, d'institutions et d'organismes éducatifs afin de faciliter le travail de divers projets spatiaux. Plus de 400 étudiants européens ont participé activement et à long terme à cette initiative, que ce soit dans le cadre de leurs études ou pendant leur temps libre. En outre, des centaines d'autres étudiants ont été impliqués ou inspirés par SSETI.

Les étudiants de SSETI travaillent actuellement sur deux autres projets de satellites :

  • SSETI ESEO : European Student Earth Orbiter, un satellite de 120 kg conçu pour Ariane 5, dont le lancement est prévu en 2008.

  • Une étude de faisabilité pour un orbiteur lunaire ESMO (European Student Moon Orbiter) au cours de la période 2010-2012. L'orbiteur mènera diverses expériences pendant son voyage vers la Lune ainsi que lorsqu'il aura atteint l'orbite lunaire.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi