Tech

Internet : tour d'horizon d'une guerre cyber-mondiale

ActualitéClassé sous :Internet

La guerre a sur Internet les effets les plus divers...

Internet : tour d'horizon d'une guerre cyber-mondiale

Les Etats-Unis ont décidé de se servir du réseau pour que 700.000 personnes appartenant au corps médical puissent recevoir des informations rapidement en cas d'attaque biochimique, sur leur PDA. Le Département de la Santé états-unien a adopté le système ePocrate pour mettre au point cette solution, qui vise à informer plus de 250.000 médecins (parmi les 700.000 personnes) et à leurs donner un accès complet à des informations remises à jour régulièrement.

En Australie, la réaction est assez proche de la censure morale et de l'appel à l'effort de guerre numérique. La ministre des anciens combattants, Danna Vale, a demandé à ce que ses compatriotes n'envoient plus de messages "négatifs" aux deux mille soldats australiens actuellement engagés dans le conflit en Irak. D'après elle, 6.000 mails ou fax ont été envoyés aux adresses créées pour les soldats. Certains sont positifs mais d'autres le sont moins. Il ne faut pas démoraliser le moral des troupes, si les citoyens du pays des aborigènes veulent se plaindre de cette guerre qu'ils le fassent auprès du Premier ministre.
En attendant la "popularité du conflit" est passée de 25% avant le début du conflit à près de 45% depuis que les armes ont commencé à parler. Preuve que le bruit des armes couvrent toujours la parole.

De retour aux Etats-Unis. Le département d'Etat a noté que la guerre en Irak a suscité une forte croissance des cyber-attaques, ce qui coûtent beaucoup, puisque plus de 2.500 sites d'entreprises ont été assaillis. Il semblerait, d'après le Département d'Etat que les attaques viennent d'Egypte, d'Arabie Saoudite, du Pakistan, de Turquie, de France, du Brésil, et la liste est longue. A se demander si la liste n'est pas la même que quand le monde est "presque" en paix. En tout, la société F-Secure déclare qu'il existe trois types de pirates. Les extrémistes musulmans, les patriotes américains et les pacifistes. Si vous ne faites partie d'aucune de ces catégories, vous êtes priés de faire un effort.

En attendant, un ver, appelé Ganda-A, joue de l'attrait qu'inspire la guerre. Il vous promet de belles photos satellitaires ou alors des dessins caricaturaux sur Georges W. Bush. Le message se diffuse en anglais ou en suédois.

Et enfin, signe des temps, les mots "war" et "iraq" sont les plus recherchés dans le moteur de recherche de Yahoo!. Détronant une chanteuse de country folk, Dixie Chicks qui occupaient la première place depuis quelques temps déjà. On observait la même tendance sur Google. Où les cinq mots les plus recherchés sont "CNN", "Iraq", "Al Jazeera", "BBC" et Saddam Hussein".
Michael Moore qui a pris position contre l'administration Bush lors de la remise des Oscars arrivent en septième place.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi