Tech

Comment devenir scientifique citoyen grâce à son téléphone

ActualitéClassé sous :Internet , botanique , application pour smartphones

Utilisable aux États-Unis, pour l'instant sur les mobiles d'Apple, une nouvelle application pour smartphones identifie les espèces d'arbres en analysant les photos de ses feuilles. Ses développeurs, des universitaires, espèrent qu'elle aidera la communauté scientifique à dresser une carte de la flore. D'autres initiatives de « science citoyenne » commencent à se multiplier.

Leafsnap, pour reconnaître les espèces de plantes et transmettre l'info aux botanistes. © Apple

Baptisée Leafsnap, l'application a été développée aux États-Unis par Columbia University, l'Université du Maryland et le Smithsonian Institute. Elle identifie les différentes essences d'arbres grâce aux photos de ses feuilles, prises par les utilisateurs. Ce n'est pas un jeu ni une simple aide pour les amoureux de la nature. L'application adresse ensuite la photo, le nom de l'espèce et son emplacement à une communauté de scientifiques. Les développeurs espèrent que cette application aidera les chercheurs à dresser une carte des espèces d'arbres aux États-Unis.

Leafsnap ne permet pour l'instant d'identifier que les espèces américaines autochtones. Elle est disponible pour l'instant sur iTunes. Les développeurs comptent lancer une version gratuite pour l'iPad et pour les appareils Android dans l'avenir.

Les gens font de la science

Au Royaume-Uni, l'application TreeId intègre des photos d'arbres qui permettent d'identifier les espèces autochtones des îles britanniques. Une fois l'arbre identifié, les utilisateurs sont encouragés à envoyer sa photo aux développeurs pour le placer sur une carte communautaire. TreeId (2,40 livres, soit 2,70 euros) est disponible sur iTunes. Ces applications font partie de la nouvelle tendance, en plein essor, des scientifiques citoyens, qui emploient les technologies mobiles pour aider les chercheurs.

Parmi les autres applications iOS (iPhone, iPad) de ce type, figure par exemple Project Noah, qui donne des missions précises aux utilisateurs, par exemple prendre des photos de la faune, afin d'aider des recherches en cours. iNaturalist encourage les enfants à aider la science, et Birds Eye, payante, elle, (20 dollars, 14 euros) permet de suivre les migrations des oiseaux.

Cela vous intéressera aussi