Le gouvernement français envisage d'imposer l'utilisation d'une carte bancaire pour accéder aux sites porno. Un moyen de limiter l'accès aux mineurs.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Comment fonctionne Internet ? Un peu, beaucoup, quotidiennement… Nous sommes de plus en plus nombreux à bénéficier d’un accès Internet et nous y passons toujours davantage de temps. Mais savons-nous comment cela marche, au fond ? C’est grâce à Internet que vous pouvez profiter de cet épisode de Kézako, dans lequel Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent le fonctionnement d’Internet.

Il y a un mois, un rapport émanent du Sénat intitulé « Porno l'enfer du décor » indiquait que 36 % des garçons ont été exposés à des images pornographiques avant l'âge de 13 ans. D'après ce même document, un tiers des garçons de moins de 15 ans se rend chaque mois sur un site pornographique.

Pour lutter contre ce phénomène, en 2020, le gouvernement avait imposé aux opérateurs de tout mettre en œuvre pour empêcher l'accès des mineurs aux sites pornographiques. Un vœu pieux resté visiblement sans suite alors que la France est le quatrième pays producteur d'images pornographiques. De fait, le gouvernement souhaite accélérer le mouvementmouvement en faisant appliquer cette loi rapidement. Et pour y parvenir, Charlotte Caubel, la secrétaire d'État à l'Enfance, devant la Délégation aux droits de l'enfant, a évoqué l'utilisation d'une carte bancaire comme filtre pour permettre l'accès aux sites pornographiques. Un filtre qui pourrait permettre de protéger 30 à 40 % des mineurs selon elle.

Objectif : protéger jusqu’à 40 % des mineurs

Avant l'âge de 16 ans, les adolescents ne sont pas censés pouvoir disposer d'une carte bancaire, même si certaines banques en proposent. Lorsque l'adolescent ou l'enfant en obtient une, les parents peuvent savoir quelles transactions ont été réalisées sur le compte bancaire. C'est d'ailleurs l'exemple employé par la secrétaire d'État lorsqu'elle explique : « Mon enfant, quand il utilise sa carte bleue, j'ai une alerte, je verrai si c'est sur YouPorn ou sur McDo. » Un argument qui pourrait également calmer les ardeurs des adultes qui souhaitent rester discrets. Si la carte bancaire est un bon moyen de filtrer l'âge légal pour consulter ce genre de contenu, les questions de sécurité des données bancaires gérées par les sites se posent. En outre, ce genre de filtrage peut être facilement détourné par la simple utilisation d'un VPN, même gratuit.


Les sites porno bientôt vraiment interdits aux moins de 18 ans ?

Le sénat a voté un amendement obligeant les sites pour adultes à mieux contrôler l'âge des internautes, et ainsi bloquer l'accès aux mineurs. Deux solutions sont proposées pour que l'accès soit plus restrictif, et des poursuites judiciaires sont envisagées contre les éditeurs qui ne mettront pas en place cet accès restreint.

Article de Fabrice Auclert publié le 11 juin 2022

Comment empêcher qu'un mineur accède au contenu d'un site pornographique ? Actuellement, il suffit de simplement cliquer sur un bouton pour certifier que l'on a plus de 18 ans, et comme c'est évidemment peu restrictif, le Sénat a validé un amendement pour durcir l'accès aux sites pour adultes. Inclus dans la proposition de loi sur les violences conjugales, cet amendement propose de vérifier l'âge du visiteur via deux solutions.

La première serait d'utiliser une carte bancaire, et c'est plus ou moins ce que proposent déjà les sites de paris en ligne. Lors d'une inscription sur un site de paris ou de jeux d'argentargent, l'utilisateur doit entrer une carte bancaire mais aussi numériser une pièce d'identité. Une solution qui pourrait effectivement freiner l'accès aux sites pornographiques puisqu'on ne peut pas posséder de carte bancaire avant 16 ans.

Le même système d'identification que... les impôts

Autre solution préconisée : France Connect. Cette solution d'authentification lancée par le gouvernement est de plus en plus utilisée en ligne, qu'il s'agisse de payer ses impôts ou d'effectuer ses démarches pour une carte grise. C'est aujourd'hui, en France, la solution d'identification administrative la plus fiable. Il suffirait qu'un site porno ajoute ce bouton sur sa page d'accueil pour que ça freine l'enthousiasme de n'importe quel mineur, et aussi des... adultes qui ne seraient pas forcément très chauds pour que l'administration soit au courant de l'utilisation de France Connect pour ce type de contenu.

Quoi qu'il en soit, les sites porno devront jouer le jeu puisque la loi indique que le CSA pourra mettre en demeure un site qui ne propose pas l'une des deux solutions, et que des poursuites judiciaires seront possibles avec la possibilité de bloquer un site pour les internautes français via la complicité des fournisseurs d'accès.