Tech

L'ADSL continuera-t-il de s'ébrouer en 2003 ?

ActualitéClassé sous :Internet

Deux technologies d'accès à Internet ont manifestement pris leur envol en 2002 : le Wifi et l'ADSL. Cette dernière est aujourd'hui connue du grand public et influe directement sur la manière dont on appréhende le réseau, tant au niveau des usages (connexion illimitée), que des contenus (connexion "haut" débit).

Les bons résultats de Wanadoo et la multiplication des offres grand-public témoignent de l'intérêt conjugué des opérateurs et du public pour cette technologie.
Avec 1,4 millions de lignes ouvertes fin 2002, la France a vécu une véritable explosion des connexions. En triplant le nombre d'abonnés ADSL, on est en passe de rattraper un retard longtemps accumulé en matière de connexion Internet.

Cette semaine, Cegetel a décidé de prendre le train en marche. Le deuxième opérateur de l'hexagone va en effet se porter sur ce marché au cours du premier trimestre 2003. Annoncée lors d'une conférence de presse du groupe, cette décision ne touche pour l'instant pas le grand public. Cegetel compte mettre à profit son réseau pour faire le lien entre différentes options que France Télécom propose aux FAI. L'opérateur alternatif s'intercalerait ainsi permettant de faire baisser les coûts de connexion.

A plus long terme, on pourrait même voir Cegetel porter son offre sur le marché des particuliers. Le groupe dispose d'une base clients et d'une force commerciale qui pourraient bien le décider à tenter de faire des profits sur l'ADSL.

Il pourra alors jouer sur deux tableaux : les prix (qui peuvent encore baisser) et les débits (qui peuvent augmenter).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi