Tech

Ados accros au Web : gare à la dépression

ActualitéClassé sous :Internet , médecine , usage d'Internet

Menée sur des adolescents chinois, une étude de neuf mois montre un lien entre l'usage effrené d'Internet et l'apparition de syndromes de la dépression.

Quand les ados deviennent accros au micro, la dépression ou l'anxiété guettent. © Arvind Balaraman

Les adolescents utilisant Internet de façon non contrôlée ou déraisonnable ont deux fois et demie plus de risque d'afficher des signes de dépression, selon une étude qui sera publiée dans l'édition d'octobre du journal Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine. Les chercheurs ont également mis en avant un risque plus élevé de problèmes liés à l'anxiété chez les jeunes accros à la toile.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont étudié les comportements de 1.041 adolescents vivant en Chine et âgés de 15 ans en moyenne. Au début de l'étude, 62 jeunes étaient modérément accros à Internet alors que seulement 2 adolescents étaient considérés comme des utilisateurs « gravement pathologiques ».

Un dépistage serait utile

Neuf mois et demi plus tard, les chercheurs ont à nouveau étudié le comportement de chaque adolescent. Résultat, les jeunes dépendants à Internet étaient au moins deux fois plus susceptibles de sombrer dans une dépression que les internautes non pathologiques. En outre, huit adolescents présentaient des symptômes d'anxiété et 87 autres avaient développé une dépression.

« Ces résultats suggèrent que les jeunes n'ayant aucun problème de santé mentale apparent pourraient tout de même développer une dépression en surfant sur le Web de manière pathologique. Le dépistage des personnes à risque en milieu scolaire pourrait être considéré comme une stratégie de prévention précoce efficace », indiquent les principaux auteurs de l'étude, Lawrence Lam, de l'Ecole de médecine de Sydney, et Zi Weng-Peng, du ministère chinois de l'Education.

Cela vous intéressera aussi