Enfiché dans un socle servant d'interface, un mobile pourrait être relié à de multiples périphériques, écran, clavier ou imprimante, ou encore à un réseau local. L'appareil n'existe pas encore mais Microsoft vient d'en déposer le brevet.
Cela vous intéressera aussi

Avec son processeurprocesseur, sa mémoire, son système d'exploitationsystème d'exploitation et ses possibilités d'interfaçage, un mobile actuel fonctionne comme un ordinateurordinateur. Alors pourquoi ne pas exploiter cette puissance informatique autrement qu'à l'aide d'un clavierclavier étriqué et un écran miniature ? Certains se sont sans doute posé la question chez Microsoft et la firme vient de déposer un brevet détaillant la connexion d'un téléphone mobile ou d'un assistant personnel au sein d'un petit réseau localréseau local.

A l'arrière du socle, un hub USB. © Microsoft

A l'arrière du socle, un hub USB. © Microsoft

Usages à inventer...

L'appareil imaginé, seulement décrit dans ses principes, prend la forme d'un berceau pour accueillir le mobile. Il contiendrait un processeur et de la mémoire vivemémoire vive pour exécuter des tâches lourdes et prendre en charge des applicationsapplications de communication, et serait équipé de plusieurs prises USBUSB.

Enfiché sur ce socle, le téléphone ou l'assistant personnelassistant personnel pourrait ainsi être relié à un écran classique ou un téléviseur, un clavier, une souris, une imprimante... Plusieurs boîtiers de ce genre pourraient être connectés ensemble et échanger des données au sein d'un réseau local intranetintranet ou via InternetInternet.

Le brevet ne décrit pas davantage le système et, notamment, ne précise pas si le système d'exploitation Windows Mobile serait nécessaire (mais on peut s'en douter). Il reste aussi à imaginer des applications concrètes. La commercialisation est sans doute loin mais l'idée est lancée...