Microsoft vient d’ouvrir la bêta d’Azure Quantum, son service d’informatique quantique, au grand public. © dvoevnore, Adobe Stock
Tech

Microsoft met de l’informatique quantique dans le Cloud

ActualitéClassé sous :Informatique , Microsoft Azure Quantum , informatique quantique

Azure Quantum, le service d'informatique quantique de Microsoft, vient de s'ouvrir au grand public en version bêta. Désormais, toute personne qui s'y intéresse pourra tester des applications quantiques dans le cloud.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : en quoi un ordinateur quantique est-il différent ?  Le monde quantique est fascinant : à cette échelle, par exemple, les objets peuvent se trouver simultanément dans plusieurs états. Exploitant ce principe, un ordinateur quantique aurait des possibilités bien plus vastes qu’un modèle classique. Dans le cadre de sa série de vidéos Questions d’experts, sur la physique et l’astrophysique, l’éditeur De Boeck a interrogé Claude Aslangul, professeur à l’UPMC, afin qu'il nous explique le fonctionnement de cette étrange machine. 

Grâce à sa capacité de résoudre des problèmes souvent trop complexes pour un ordinateur classique, le développement de l'informatique quantique représente un nouvel enjeu technologique majeur. Alors que la France investit 1,8 milliard d’euros dans les technologies quantiques, Microsoft vient d'ouvrir la bêta de son service d'informatique quantique Azure Quantum au grand public.

Azure Quantum était déjà dans une bêta fermée depuis le mois de mai dernier, accessible que pour certaines entreprises. Désormais toute personne s'intéressant à l’informatique quantique peut s'y essayer. Microsoft offre une première heure gratuite, puis facture 8,43 euros de l'heure pour découvrir le système et développer des applications. Pour effectuer de véritables calculs, il faudra compter entre 75 et 759 euros de l'heure. Microsoft propose de nombreuses ressources et tutoriels pour comprendre l'informatique quantique et le développement d'applications.

L’informatique quantique permettra des avancées dans de nombreux domaines

Le service de calcul quantique dans le Cloud est un véritable écosystème complet. Côté logiciel, Azure Quantum inclut le kit de développement Quantum (QDK) de Microsoft avec le langage de programmation quantique Q#. Microsoft y a également intégré son Quantum Intermediate Representation (QIR), une interface commune entre langages de programmation quantiques basée sur le langage intermédiaire LLVM.

Microsoft n'a pas encore réussi à construire son propre qubit, élément fondamental de l'informatique quantique et équivalent du bit de l'informatique classique. Azure Quantum s'appuie donc sur le matériel produit par les constructeurs Honeywell Quantum Solutions et IonQ. Ce genre de service permettra des avancées dans différents domaines, comme l'intelligence artificielle, la cryptographie, la modélisation des matériaux, la santé ou encore la météorologie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !