Tech

Magui, l'ordinateur pour le troisième âge

ActualitéClassé sous :informatique , ordinateur , Simplistay

Conçu pour les personnes âgées en maison de retraite, l'ordinateur simplissime Magui a remporté le concours Lépine 2008. Ses fonctions limitées ne lui permettent pas de surfer sur le Web mais le destinent aux échanges par courrier avec les autres résidents et avec la famille, par courrier électronique et par téléphone.

Un écran tactile, des icônes très larges et une webcam : c'est Magui. © Simplistay

Ce drôle d'ordinateur n'a ni clavier, ni souris, ni unité centrale, ni Windows. Il est tout entier contenu dans l'écran et son logiciel système est Linux. Mais ses utilisateurs ne sauront rien de ce dernier détail technique. En guise d'image de fond, Magui affiche d'énormes boutons sur son écran tactileTéléphoneMes courriersMes photosMes messages, etc.

Il suffit d'appuyer sur l'un d'eux pour déclencher le logiciel approprié. Magui n'en a pas beaucoup. Essentiellement, il sert à communiquer, par téléphone, par courrier électronique ou par visio-conférence (la webcam est juchée sur l'écran et livrée avec). Les courriels sont lus à haute voix et l'annuaire téléphonique se résume à une liste de photographies. Un doigt sur l'image de la personne et l'appel est lancé.

Ces fonctions innovantes ne sont pas destinées aux utilisateurs courants de l'informatique, condamnés pour longtemps à dérouler des menus et à tapoter sur les touches d'un clavier comme les dactylographes du dix-neuvième siècle. Magui a été pensé et réalisé pour les personnes âgées vivant en maison de retraite, qui aimeraient bien voir leur famille plus souvent et profiter des centaines de photos des petits-enfants prises par les appareils numériques.

Machine à communiquer

Magui doit aussi servir à s'échanger des messages entre résidents et sera également un outil pour le personnel de l'établissement, qui pourra envoyer des messages, faire des annonces, diffuser des photographies...

Le concepteur n'est pas un fabricant ordinaire d'ordinateur. La société Simplistay réalise des applications informatiques spécialisées pour les établissements s'occupant de personnes âgées ou handicapées. D'après Fabrice Guiraud, fondateur l'entreprise, interrogé par Libération, ce petit ordinateur pourrait un jour être doté d'un accès au Web, à condition « de trouver une solution efficace pour éviter les erreurs, les pop-ups ou les publicités intempestives comme les sites pornographiques ». En attendant, ce co-inventeur de Magui, avec Jérémy Marron, directeur technique de la société, a reçu le prix du Président de la République (c'est-à-dire le premier) décerné au Concours Lépine, à Paris.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi