Tech

Intel revoit son planning : délai et nouveauté

ActualitéClassé sous :informatique

Dans la course aux processeurs 64 bits, qui prennent de plus en plus de poids dans les serveurs de prochaine génération, Intel vient de marquer le pas et des points.

Intel revoit son planning : délai et nouveauté

La firme de Santa Clara a en effet revu sa "roadmap", repoussant la sortie de son Montecito de 2004 à 2005 et glissant un nouveau processeur dans l'espace libéré.

Le Montecito fait partie de la gamme des Itanium 2 pour les serveurs de haute performance. La raison du retard annoncé est un changement important de ses spécifications. En effet, le Montecito qui devait au départ ne comporter qu'un noyau, à 90 nm, en portera deux.

Les processeurs à double noyau représentent un enjeu prioritaire pour Intel, qui a donc préféré assurer le succès de son processeur.
Néanmoins pour ne pas rester sans rien sortir en 2004, le fondeur a annoncé la sortie du Madison9M, un processeur 64 bits, mono-nodal avec 9 Mo de cache de niveau 3.

Intel a connu quelques déboires avec ses premiers processeurs 64 bits, co-développés avec HP. En 2002, l'arrivée des McKinley, devenus ensuite Itanium 2 (avec 3 Mo de cache L3) avait relancé la pression qu'Intel tentait d'imposer au marché. Le Madison, successeur du McKinley, devrait faire son apparition mi-2003. Gravé à 0,13 µ, il contiendra environ 500 millions de transistors et sera doté d'un cache de 6 Mo en niveau 3.

Le délai imposé au Montecito prouve que la technologie nécessaire à la conception de processeur double noyau est encore assez difficile à mettre en place pour des productions de masse.
Ce point est d'autant plus important que sur le marché des processeurs 64 bits, Intel doit affronter la série des Hammer d'AMD, qui paraissent très prometteurs. Sur le marché des "dual-core", IBM a déjà fait ses premiers pas avec le Power4 et Sun devrait le suivre avec ses UltraSparc IV, d'ici la fin de l'année.

L'avantage d'Intel est certainement que tous ses processeurs à venir, au sein de la famille Itanium 2, pourront être logés dans un socket identique, ce qui implique que les fabricants de serveurs n'auront pas à revoir la conception de leurs produits.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi