C'est en plein désert, dans les dunes marocaines de Merzouga, qu'Intel présentait à la presse française les pistes qu'il poursuit actuellement pour faire évoluer ses processeurs. Outre le tout récent lancement des processeurs dual-core et les quarante ans de la fameuse loi de Moore, le fondeur est revenu sur certaines de ses technologies futures liées aux avancées en terme de processus de fabrications.
Cela vous intéressera aussi

Au-delà de l'évocation de la mise au point du premier laserlaser continu en siliciumsilicium, IntelIntel a tenu à rappeler qu'il dispose de cinq usines à travers le monde opérant avec des waferswafers en 300mm. A l'avenir Intel compte faire évoluer le processus de fabrication des CPUCPU en intégrant le High-K et ce dès le passage en 2007 au 45nm. Il s'agit ici d'un isolantisolant de grille dont le but est d'éviter la fuite des électronsélectrons. En parallèle Intel utilisera des électrodesélectrodes métalliques et entre 2007 et 2009 le géant de Santa-Clara estime qu'il changera la structure des transistors avec l'inauguration des transistors dits Tri-Gate. Grâce à une nouvelle disposition non plane des transistors, Intel espère améliorer leurs propriétés notamment pour faciliter et accélérer la circulation des électrons tout en évitant au maximum les problèmes de fuite.

Alors qu'habituellement les électrons circulent horizontalement, ils pourront désormais circuler horizontalement et verticalement. A plus long terme la structure du Tri-Gate devrait perdurer mais l'interconnexion pourrait se faire par le biais de nanowires avant l'arrivée des transistors nanotubesnanotubes dont le diamètre sera inférieur à 2nm. Intel n'a pas encore tranché entre nanowire et nanotube mais une chose est sûre l'arrivée de ces technologiques sera progressive. Pour faire face aux nouvelles contraintes technologiques et proposer une finesse de gravuregravure de 32nm en 2009, Intel passera progressivement à l'EUV ou Extreme UltravioletUltraviolet Lithography.

Dans un tout autre genre, Intel a également évoqué les motes. Il s'agit ici d'un concept particulièrement novateur qui consiste à regrouper sur une surface aussi petite qu'une pièce de monnaie un ordinateurordinateur complet avec un processeur, une antenne, un circuit radioradio et divers connecteurs en plus d'une batterie intégrée. Les 'motes' fonctionnent en réseau et embarquent un micro système d'exploitationsystème d'exploitation. Appeler à se miniaturiser encore ils ont pour l'instant une vocation scientifique en permettant par exemple de surveiller les paramètres d'une structure.

C'est ainsi que des motes sont actuellement déployés sur le Golden Gate à San Fransisco pour étudier ses déformations et sa résistancerésistance aux mouvementsmouvements tectoniques. Intel voit également des applicationsapplications de surveillance de l'habitat ou du climatclimat et ses 'motes' sont déjà dans certains tankers où ils autorisent la surveillance des vibrationsvibrations dans la salle des machines.