Tech

iMotion : quand la reconnaissance gestuelle tient dans la main

ActualitéClassé sous :informatique , imotion , Haptix

Le boîtier iMotion se tient dans la paume de la main et peut remplacer la souris en captant les mouvements en trois dimensions. Il permet aussi bien de jouer, de se déplacer dans un environnement virtuel que de contrôler un ordinateur et n'importe quelle application. Une campagne de collecte de fonds est en cours sur KickStarter, et les premiers exemplaires doivent sortir en mars 2014.

Une fois installé, le pilote du boîtier iMotion peut fonctionner avec n’importe quel ordinateur ou téléviseur équipé d’une webcam. On le voit ici utilisé pour naviguer dans Google Earth. © Intellect Motion

Après les Kinect, Leap Motion et autres Haptix, voici un petit nouveau dans l'univers de la reconnaissance des mouvements : iMotion. Il ambitionne de rivaliser avec ses concurrents en alliant la détection des gestes en 3D à un système de retour d'effet. Il s'agit d'un boîtier que l'on fixe dans la paume de main à l'aide d'une sangle. Le système repose sur trois Led, un accéléromètre et un gyroscope qui captent la position du corps en 3D et la profondeur de champ en communiquant avec une webcam standard (définition minimale de 640 x 480 pixels à 30 images par seconde) reliée à un ordinateur, un téléviseur ou un terminal mobile.

Associé à son logiciel d'interfaçage, iMotion remplace la souris par des mouvements de la main pour contrôler n'importe quelles fonctions et applications sous Windows, Mac OS et Linux. L'équivalent du clic gauche du bouton de la souris s'effectue en masquant la diode supérieure avec deux doigts, et deux boutons situés de chaque côté (pour droitier et gaucher) peuvent être attribués au clic droit ou à d'autres actions.

Sur la face arrière du boîtier iMotion se trouvent quatre tampons qui diffusent un retour d’effet. Les développeurs pourront utiliser un SDK (kit de développement) spécifique pour en contrôler l’intensité et la répartition dans leurs jeux ou applications de réalité virtuelle. © Intellect Motion

Combiner jusqu’à quatre boîtiers iMotion

Le boîtier, qui fonctionne à une distance comprise entre 30 cm et 5 m, peut aussi servir pour les jeux vidéo ou des applications de réalité virtuelle. Une démonstration vidéo montre notamment un jeu de tir, où l'utilisateur contrôle d'une main à la fois ses déplacements et ses tirs. Par ailleurs, le système est compatible avec le casque Oculus Rift pour naviguer dans un environnement virtuel en totale immersion, en combinant jusqu'à quatre boîtiers iMotion : un dans chaque main, à la ceinture et un sur la tête. L'autre aspect intéressant est la présence d'un système de retour d’effet sous la forme de quatre zones distinctes qui sont au contact de la paume. Il faut pour cela établir une connexion Bluetooth entre le boîtier et le terminal, grâce à l'adaptateur fourni dans le kit.

Les développeurs qui intégreront cette fonction dans leurs applications ou jeux pourraient par exemple s'en servir pour procurer un retour physique en jouant sur l'intensité et la localisation de l'effet, lorsqu'une personne touche un objet, une surface ou se fait tirer dessus. Un kit de développement (SDK) est prévu pour exploiter les capacités du capteur dans des jeux ou des environnements virtuels et ajouter la prise en charge du retour d'effet. Intellect Motion, l'entreprise qui a créé iMotion, vient de lancer une collecte de fonds sur la plateforme KickStarter. Près de 38.000 dollars ont été récoltés en moins d'une semaine sur un objectif de 100.000 dollars.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi