Tech

Android Wear, des accessoires et des vêtements intelligents de Google

ActualitéClassé sous :informatique , Android Wear , Android

Google s'engage sur le marché des accessoires et vêtements intelligents en proposant Android Wear, une déclinaison de son système d'exploitation pour mobiles. Il offrira des notifications, l'activation vocale permanente et la possibilité pour les développeurs d'adapter leurs applications existantes. Les premiers produits basés sur Android Wear seront les montres connectées, avec d'ores et déjà des modèles qui seront lancés cette année par plusieurs constructeurs dont Asus, LG, Motorola et Samsung.

Android Wear est une version d’Android adaptée aux accessoires et vêtements intelligents, parmi lesquels figurent les montres. Ces captures montrent les différentes fonctionnalités auxquelles les utilisateurs auront accès, un grand nombre pouvant être activées à la voix après avoir prononcé la phrase « OK Google » suivie d’une commande. © Google

Après les smartphones et les tablettes tactiles, la déferlante Android se poursuivra dans les accessoires intelligents, les « wearables » comme on les surnomme en anglais. Google vient de dévoiler son plan de bataille, qui consiste en une adaptation de son système d'exploitation mobile. Voici venir Android Wear, qui ambitionne de dominer le marché des vêtements intelligents aussi outrageusement que le fait le petit robot vert sur celui des terminaux mobiles. L'offensive commencera avec les montres connectées dont plusieurs modèles sortiront cette année. Ces montres Android Wear seront des compagnons des smartphones Android, auxquels elles seront reliées par une connexion sans fil.

Android Wear est basé sur deux fonctionnalités clés que sont l'activation vocale permanente et la diffusion d'informations contextuelles via le service Google Now. Comme sur les lunettes Google Glass, il suffit de prononcer la phrase « OK Google » suivie d'une commande pour lancer une recherche d'information, répondre à un appel vocal, envoyer un SMS, un message via Hangouts ou encore programmer une alarme. Par ailleurs, Android Wear « poussera » des informations contextuelles à partir du service Google Now, comme un rappel de rendez-vous, la météo du jour, un horaire de transport, etc.

Dès l’annonce d’Android Wear, Motorola a présenté son projet de montre connectée. La Moto 360 joue sur le design classique des premières montres bracelet. Sa sortie est prévue cet été aux États-Unis. © Motorola

Attirer les développeurs vers Android Wear

Android Wear prend en charge le système de notification d'origine d'Android, ce qui signifie que de nombreuses applications existantes pourront émettre des notifications sans avoir à être modifiées. Évidemment, Google a aussi prévu des outils pour que les développeurs adaptent leurs produits aux différents formats d'accessoires intelligents. Ainsi, les utilisateurs pourront recevoir les notifications envoyées par leurs applications de réseautage, de messagerie instantanée, de courrier électronique, d'activités sportives (vitesse, distance, temps, calories consommées), etc.

Rien de très nouveau par rapport à ce que l'on trouve sur les montres connectées qui sont déjà sur le marché. Cependant, Google a pour lui la puissance d'Android, qui devrait rallier les développeurs en masse. Ce sont eux qui inventeront de nouveaux usages et un écosystème susceptibles de rendre les wearables aussi indispensables que les smartphones ou les tablettes. Google a justement l'intention de leur fournir un accès à diverses API d'Android Wear afin qu'ils exploitent des fonctionnalités comme l'activation vocale « OK Google », collectent les informations de capteurs ou interagissent avec un smartphone. Une préversion du kit de développement (SDK) pour Android Wear est disponible dès à présent pour permettre aux développeurs de commencer à adapter les notifications de leurs applications.

LG est avec Motorola le premier constructeur à avoir dévoilé son modèle de montre Android Wear. La G Watch doit sortir au cours du prochain trimestre. Ni ses caractéristiques ni son prix n’ont été communiqués. © LG

LG et Motorola dévoilent leurs modèles

Lors de sa présentation d'Android Wear, Google a indiqué qu'il travaillait d'ores et déjà avec plusieurs fabricants : Asus, HTC, LG, Motorola et Samsung, ainsi que des fabricants de semi-conducteurs (Broadcom, Imagination, Intel, Mediatek et Qualcomm) ainsi que la marque Fossil en vue de lancer plusieurs modèles de montres connectées dans le courant de l'année. LG et Motorola ont d'ailleurs pris les devants en dévoilant leurs projets respectifs. Le premier a ouvert le bal en officialisant sa G Watch, dont la sortie est prévue au cours du deuxième trimestre. Aucun détail technique n'a été communiqué, seule une photo révèle un écran de forme carrée et un dessin qui semble assez minimaliste. À première vue, rien de bien original.

La proposition de Motorola est déjà plus attrayante. Avec son écran circulaire, la Moto 360 fait appel au design originel de la montre-bracelet. Motorola explique qu'elle a nécessité un important travail d'ingénierie pour créer tous les composants susceptibles de convenir à ce format moins propice à l'électronique embarquée que les modèles à écran carré. La Moto 360 sera d'abord commercialisée aux États-Unis à partir de cet été. Là encore, ni les détails techniques ni le tarif n'ont été révélés.

L'annonce d'Android Wear marque le véritable essor du marché des vêtements et objets intelligents, et en particulier celui des montres connectées qui devraient tenir la vedette dans les prochaines années. Google prend une longueur d'avance sur Apple, mais elle ne devrait pas durer très longtemps. On sait que la firme à la pomme planche elle aussi sur une montre ou un bracelet dont on attend l'annonce cette année.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi