Tech

Amazon lance ses nouvelles tablettes Kindle Fire 7 et 8,9 pouces

ActualitéClassé sous :informatique , amazon , e-commerce

Vue schématisée de la technologie de guidage de la lumière brevetée par Amazon pour sa nouvelle liseuse Kindle Paperwhite. L’éclairage Led se fait par l’avant de l’écran, à travers une couche antireflet parcourue de nanoguides (nanoimprinted light guide) qui dirigent la lumière vers le bas de l’écran. © Amazon/The Verge

Amazon, le géant du e-commerce, aligne pas moins de 4 versions de sa tablette Kindle Fire de 159 à 499 dollars, des prix financés en partie par l'affichage de publicités sur l'écran de verrouillage. Amazon étend la commercialisation en dehors des États-Unis en proposant les Kindle Fire et Kindle Fire HD 7 pouces notamment en France à partir de 159 et 199 euros.

Amazon a frappé un grand coup en dévoilant les tablettes Kindle Fire avec lesquelles il entend rivaliser avec ses deux principaux concurrents Apple et Google non seulement sur les prix, mais aussi la performance. C'est Jeff Bezos, le fondateur et PDG d'Amazon qui était aux commandes de cette présentation. Il a d'abord affirmé que 9 mois après sa sortie outre-Atlantique, la première Kindle Fire a conquis 22 % du marché des tablettes. Conséquence, ce modèle a eu droit à une cure de jouvence avec un nouveau processeur double cœur 1,2 GHz (Texas Instruments OMAP 4430), une mémoire vive portée à 1 Go qui sont censés lui assurer des performances 40 % plus élevées et une autonomie de 9 heures. Son prix passe à 179 dollars aux États-Unis (199 dollars initialement, soit, respectivement 140 et 155 euros) et elle désormais proposée en France en précommande à 159 euros, disponible à partir du 25 octobre.

Également lancée dans l'Hexagone, la Kindle Fire HD 7 pouces qu'Amazon n'hésite pas à présenter comme « la plus perfectionnée au monde ». Dans sa ligne de mire, la Nexus 7 de Google proposée à 199 euros dans sa version 8 Go face à laquelle elle s'aligne avec un tarif de 199 euros pour 16 Go et 249 euros pour 32 Go. Amazon a joué la surenchère technique en proposant un écran LCD 1.280 x 800 pixels basé sur la technologie In-Plane Switching (IPS) qui intègre directement le capteur tactile dans la dalle et reçoit un filtre polarisant. L'ensemble est censé réduire les reflets de 25 % et offrir un meilleur contraste et rendu des couleurs sous n'importe quel angle de vue. La Kindle Fire HD offre également une connexion Wi-Fi bi-bande (2,4 et 5 GHz) afin de basculer sur le réseau le moins encombré et adopte la technologie Mimo (Multiple In/Multiple Out) qui utilise une double antenne pour l'émission et la réception du signal.

La Kindle Fire HD est déclinée en version 7 et 8,9 pouces pour mieux s’attaquer aux tablettes Android concurrentes, à l’iPad et au probable « iPad mini » qu’Apple pourrait annoncer d’ici la fin de l’année. © Amazon

Amazon affirme que ce système, que ses tablettes sont les premières à intégrer, peut garantir « une vitesse de téléchargement et de streaming supérieure de 40 % à n'importe quelle autre tablette du marché. ». La partie son a été elle aussi soignée avec deux haut-parleurs stéréo à double transducteur et un traitement Dolby Digital Plus. La tablette reçoit une caméra frontale pour les conversations vidéo à partir de l'application gratuite Skype. La connectique propose un port micro USB, micro HDMI et un module Bluetooth. Enfin, la batterie de la tablette est créditée d'une autonomie de 11 heures, soit 1 heure de plus que celle du nouvel iPad et 3 heures de plus que celle de la Nexus 7.

La Kindle Fire HD est commercialisée en France en précommande avec une date de livraison au 25 octobre. Par ailleurs, Amazon indique que son service en ligne Cloud Player sera disponible au moment de l'arrivée des tablettes dans l'Hexagone. Déjà disponible aux États-Unis, Cloud Player offre un espace de stockage pour la musique personnelle ainsi que les titres MP3 achetés chez Amazon et permet aux utilisateurs d'y accéder depuis des Kindle Fire et des terminaux mobiles Android et iOS. Le service est gratuit dans la limite de 250 morceaux personnels mis en ligne, le nombre de MP3 acquis auprès d'Amazon n'étant pas plafonné. Quelle que soit la qualité du morceau d'origine, la musique est diffusée en 256 Kbits/s.

Des écrans publicitaires pour baisser le prix de vente

Amazon ne s'attaque pas seulement à Google et à toutes les tablettes Android, il défie Apple et son tout-puissant iPad. Son arme, une Kindle Fire HD en 8,9 pouces avec la même technologie que la version 7 pouces mais une définition portée à 1.920 x 1.200 pixels et une densité de 254 points par pouce (264 ppp pour l'écran Retina du nouvel iPad). La connexion Wi-Fi est assurée par la même technologie bi-bande 2,4/5GHz avec double antenne Mimo. Selon les chiffres présentés hier, la Kindle Fire HD possède une connexion Wi-Fi de 32 Mbits/s, 54 % plus véloce que celle de la Nexus 7 (20 Mbits/s) et 41 % plus que celle du nouvel iPad (22 Mbits/s). Côté processeur, la tablette utilise un system on a chip (SoC) Texas Instruments OMAP 4470 quadruple cœur qu'Amazon vante comme 40 % plus puissant et 50 % plus rapide que le SoC Tegra 3 qui équipe la Nexus 7.

La Kindle Fire HD 8,9 pouces n'est vendue en précommande (disponible le 20 novembre) qu'aux États-Unis à 299 dollars avec 16 Go de stockage interne. Une autre version plus haut de gamme supportant la connexion au réseau 4G/LTE avec 32 Go de stockage interne est également proposée à 499 dollars. Amazon commercialisera en complément un forfait données 4G à 50 dollars par an qui comprend 250 Mo de transfert de données par mois et 20 Go d'espace de stockage cloud.

Pour atteindre ce rapport qualité/prix, le géant du e-commerce a eu recours... à la publicité. Sur tous les modèles de Kindle Fire, les usagers verront s'afficher des « offres spéciales » en guise d'écran de verrouillage. « Ces offres dont vont pouvoir bénéficier les clients peuvent prendre la forme de remises sur l'achat d'accessoires Kindle, de rabais sur des livres Kindle ou encore de crédit à utiliser sur la boutique MP3 d'Amazon », précise Amazon dans son communiqué.

Un brevet pour l'écran de la liseuse Kindle Paperwhite

Si la conférence d'hier était placée sous le signe des tablettes, la liseuse Kindle n'en a pas pour autant été oubliée. Le modèle Kindle de base reçoit de nouvelles polices de caractères plus foncées et gagne rapidité pour tourner les pages. Surtout, son prix a baissé de 20 à 79 euros. « (...) moins d'un an après son lancement en France, Kindle est le produit le plus vendu sur Amazon.fr », assure le communiqué de presse d'Amazon. Jeff Bezos a également dévoilé un modèle inédit de liseuse, la Kindle Paperwhite, qui utilise une nouvelle technologie d'écran tactile affichant 62 % de pixels en plus, un contraste 25 % plus élevé et une densité de 212 points par pouce.

À l'origine de cette innovation, une technique brevetée par Amazon d'éclairage Led par l'avant de l'écran qui guide la lumière sous une couche antireflet et vers le bas de l'écran, de manière à faciliter la lecture dans le noir ou en plein soleil. La Kindle Paperwhite sera disponible aux États-Unis le 1er octobre à 119 dollars et 179 dollars pour la version Wi-Fi+3G.

Cela vous intéressera aussi