Tech

10 technologies prometteuses : de la mémoire universelle à l'Enviromatics

ActualitéClassé sous :informatique , virus , Internet

-

Comme chaque année, la Technology Review fait un point sur 10 technologies prometteuses.

Le service gratuit "Connexion" de Boeing permet de se connecter au réseau grâce au wifi

Parmis celles-ci, signalons les réseaux aéroportés, qui ne consistent pas à faire de l'internet depuis un avion, mais à transformer radicalement le contrôle aérien. Avec ce type de réseau, chaque avion transmet aux autres son identité, sa localisation et sa vitesse grâce à un réseau constitué par les avions eux-mêmes, un peu sur le principe des réseaux de voisinage (Mesh Networks) : chaque avion étant à la fois antenne et noeud du réseau.

La mémoire universelle, qui grâce à la nanotechnologie pourrait nous permettre d'ici 20 ans de faire tenir tous les DVD existants dans un ordinateur portable. Ici, chaque bit d'information est codé, non pas par sa charge électrique ou la direction du champ magnétique, mais par l'orientation physique des structures à l'échelle nanométrique.

Les virus de téléphone mobiles, qui dévérouillent les protections et composent des numéros non sollicités. Depuis la création du premier virus (Cabir worm) infectant les téléphones en juin dernier et les nombreuses variantes qui ont émergé depuis, l'inquiétude grandit - même si l'épidémie pour l'instant est circonscrite aux laboratoires des experts en antivirus.

L'Enviromatics (pour informatique environnementale). Si jusqu'à présent, les technologies de l'information étaient à la périphérie des études environnementales, certains experts pensent que la tendance est en train de changer pour en devenir le coeur. La collecte automatique de données grâce à des sondes en réseaux capables de surveiller des écosystèmes en temps réel, la normalisation - via XML - qui permet à ces données d'échanger entre elles et le coût décroissant de la puissance de calcul permettent désormais d'espérer pour l'environnement la même révolution qu'a connue la biologie avec la bio-informatique. Les données en temps réel des océans, de l'athmosphère, de la terre permettent de développer des outils, des simulations, des alertes et des prévisions de plus en plus fiables.

Cela vous intéressera aussi