Le système HyperSurfaces est simple à mettre en œuvre. © gonin, Fotolia

Tech

HyperSurfaces transforme n'importe quelle surface en interface tactile

Actualité

Combinant intelligence artificielle et capteurs de vibrations, la startup HyperSurfaces peut transformer tout type de surface en interface tactile. Une technologie qui pourrait notamment remplacer les boutons sur les tableaux de bord et les panneaux de porte des voitures.

Imaginez que votre table de salon, de salle à manger ou l'accoudoir de votre canapé puissent devenir des interrupteurs pour commander l'éclairage ou l'ouverture des volets. Ou bien encore, que les boutons de lève-vitre dans la portière de votre voiture et d'autres commandes physiques disparaissent, laissant la place à des surfaces tactiles invisibles. Supposez que le sol de votre habitation soit capable de détecter une intrusion ou l'arrivée de votre animal de compagnie...

Tout cela, et bien d'autres choses, c'est exactement ce que peut faire HyperSurfaces avec sa technologie éponyme. Quelle que soit la surface et son matériau, son système peut en faire une interface tactile. Il se compose de capteurs de vibrations, mis en contact avec les surfaces, et d'algorithmes d'apprentissage automatique entrainés pour identifier les actions.

La démonstration du système HyperSurfaces sur une portière de voiture. © HyperSurfaces

Le traitement se fait sur le system on chip

Sur sa page Vimeo, HyperSurfaces publie plusieurs démonstrations vidéo qui illustrent la sensibilité du dispositif. Sur une table en bois, HyperSurfaces sait faire la différence lorsque l'on pose une tasse en porcelaine ou un gobelet en carton. Le système détecte aussi des mouvements, comme le fait de tapoter sur un objet ou de le faire glisser sur la surface. Un simple porte-vêtement peut faire la différence entre un centre en bois ou en plastique. La grande force de cette innovation est que le traitement des données se fait directement sur le system on chip (SoC) de la carte électronique reliée aux capteurs. Pas besoin d'une connexion avec un ordinateur ou une plateforme de cloud computing.

Dans la vidéo ci-dessus, Bruno Zamborlin, le P.-D.G d'HyperSurfaces, fait une démonstration du système sur une portière de voiture dans laquelle sont intégrés trois capteurs de vibrations reliés au SoC spécialement paramétré. Le circuit électronique est branché à un PC portable uniquement pour pouvoir reproduire les sons correspondants aux interactions. Mais le traitement de l'information se fait localement et en temps réel. D'après le jeune patron, l'industrie automobile représente d'ailleurs l'une de ses premières pistes de débouché commercial.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi