Testé en Floride, le SeaSearcher est un drone sous-marin spécialisé dans la recherche de trésors. Il peut détecter et différencier les métaux enfouis jusqu’à 10 mètres sous le fond marin.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les experts du passé : les trésors oubliés de l’étang du Mans Dans la vase d’un ancien étang du Mans, dans la Sarthe, des archéologues ont fait une découverte rarissime. Parmi de nombreux restes sans valeur, ils ont mis au jour quelques bijoux de l’époque gallo-romaine. Mais comment ce trésor est-il arrivé là ? L’Institut de recherches archéologiques préventives (Inrap) nous apporte une réponse dans ce nouvel épisode des Experts du passé.

Certains fonds marins contiennent des grandes quantités de trésors, avec notamment des épaves de navires remplis d’or. Ils sont toutefois très difficiles à localiser à plusieurs dizaines de mètres sous l'eau. En Floride, la société Seafarer Exploration a mis au point un dronedrone capable de parcourir les fonds marins pour détecter une variété de métaux enfouis jusqu'à dix mètres sous terre.

Pour l'instant, la firme garde secrète la méthode exacte par laquelle le SeaSearcher parvient à distinguer les différents métauxmétaux. L'appareil peut descendre jusqu'à 100 mètres de profondeur, puis se déplace à un mètre au-dessus du fond marin en émettant des signaux électromagnétiques, radioradio et sonores modulés. Des algorithmes d'apprentissage automatique analysent en temps réel le retour de ces signaux afin d'identifier le type d'objet et créent ainsi une carte 3D des fonds. Il peut être piloté à distance, suivre une trajectoire prédéterminée, ou alors simplement être tiré par un bateau.

Regardez le SeaSearcher explorer les fonds marins. © Seafarer Exploration

Une technologie hautement confidentielle

À une telle profondeur, impossible d'utiliser directement le GPS pour se géolocaliser. Le SeaSearcher est doté d'une bouée qui flotte en surface, attachée par un câble. Elle est équipée du GPS, et permet de transmettre les données au bateau de support. Toutefois, cette bouée peut dériver selon les courants et ne pas se retrouver directement au-dessus du drone. Pour compenser, le bateau qui accompagne le drone est doté d'une plateforme submergée avec un système de sonarsonar développé par l’US Navy qui échange des signaux avec l'appareil.

À l'heure actuelle, le drone n'a pas encore trouvé d'or ou d'argentargent, mais le constructeur indique qu'il est parvenu à identifier du laitonlaiton, du ferfer, du cuivrecuivre, de l'aluminiumaluminium, du plombplomb et de l'acier inoxydableacier inoxydable. Afin de garder leur technologie secrète, Seafarer Exploration ne compte pas vendre son drone pour l'instant, mais le louer en tant que service.