Le minage de Bitcoin nécessite de mettre à contribution d'énormes capacités de calcul dans des fermes de minages avec pour souci que seule l'une d'entre elles. Ici, une « ferme » de minage. © Photocreo Bednarek, Adobe Stock
Tech

L’Union européenne valide le minage du bitcoin

ActualitéClassé sous :Cryptomonnaies , Parlement européen , minage bitcoin

[EN VIDÉO] Le bitcoin, comment ça marche ?  Le Groupe SII et l'École des technologies numériques avancées (ETNA) ont élaboré une émission diffusée sur Internet nommée Blockchain Révolution. Elle explique en détail le phénomène de la blockchain et du bitcoin, cette monnaie cryptographique qui fait beaucoup parler d’elle. Voici, en exclusivité pour Futura, un épisode complet consacré aux aspects pratiques du bitcoin. 

Un texte de loi menaçait de bannir le minage de bitcoins sur le continent. Il a été repoussé par une commission du Parlement européen. Mais les adversaires du minage n'ont pas dit leur dernier mot...

32 voix contre - 24 voix pour... Il s'en est fallu de peu pour que le minage des cryptomonnaies à « preuve de travail », comme le bitcoin, l'ethereum et le litecoin, se retrouve banni du sol européen.

L'amendement dit « MiCA » (Markets in Crypto-Assets) était soutenu par un assortissement de groupes écologistes de la Commission des affaires économiques du Parlement Européen :

  • le groupe les Verts / Alliance libre européenne ;
  • l'Alliance progressiste des Socialistes et Démocrates (S & D) ;
  • et le groupe Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique.

Il visait à restreindre l'activité de minage, sous prétexte d'un bilan carbone fort négatif, malgré de nombreux signes d'amélioration de cette activité et même la perspective d'un bitcoin vert à un horizon relativement proche.

L'amendement MiCA a été rejeté par une coalition formée du Parti populaire européen, le groupe Renew Europe et le groupe Identité et Démocratie.

Les opposants n'ont pas dit leur dernier mot

Si la proposition avait été adoptée, elle aurait représenté un sérieux revers pour les sociétés pratiquant le minage de bitcoins ou d'ethereums en Europe, qui auraient été forcées à plus ou moins long terme de déménager leurs installations sous des cieux plus favorables tels que l’Amérique, devenue le n° 1 du minage, à la suite des mesures adoptées en Chine à l'encontre de cette activité au printemps 2021.

Aux USA, comme en Russie et en Europe, une offensive contre le minage a pris naissance à la fin de l'année dernière. Sur notre continent, c'est l'un des vice-présidents de l'Autorité des marchés financiers, le Suédois Erik Thédeen, qui a été à l'origine de cette croisade.

La victoire est-elle définitive ? Pas vraiment. Les partis écologiques ont l'intention de revenir à la charge prochainement lors du vote au Parlement européen qui impliquera les 705 députés de cette assemblée.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !