L'année 2021 a été marquée par l'essor des NFTs ou œuvres d'art numériques protégées par un identifiant unique. Représentation de la Joconde en NFT. © ArtemisDiana, Adobe Stock
Tech

Top 10 des cryptos qui ont marqué l'année 2021

ActualitéClassé sous :Cryptomonnaies , records , année 2021

Le site Decrypt a dénombré dix projets qui ont particulièrement marqué une année mouvementée pour la cryptomonnaie. Et ce ne sont pas forcément ceux que l'on croit...

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les cryptomonnaies, comment ça fonctionne ?  Comme le Bitcoin, il existe aujourd’hui plus de 6.000 cryptomonnaies dans le monde. Ces monnaies sont basées sur la technologie blockchain. 

Magazine spécialisé dans l'univers de la cryptomonnaieDecrypt s'est livré à un exercice périlleux : parvenir à distinguer dans l'année 2021 les dix projets qui ont été le plus marquants.

Si l'exercice n'était pas simple, c'est parce que 2021 a été une année d'intenses bouleversements en la matière. Le Bitcoin, la monnaie pionnière mais aussi l'Ethereum, ont atteint des sommets inattendus. Le secteur des NFTs (œuvres d'art associées à une identité numérique) a pris son essor. Celui des métavers a paru si majeur qu'une société comme Facebook s'est rebaptisée en Meta. Et le Salvador a créé un précédent en étant le premier pays à adopter le Bitcoin comme monnaie nationale.

Dans la liste de Decrypt (publiée sous deux articles différents), nous trouvons des monnaies mais aussi des entreprises œuvrant dans le domaine. Et cette liste révèle bien des surprises.

L’UST de Terra

Pour mémoire, on désigne sous le nom de « stablecoin » les monnaies dont le cours est adossé à celui d'une monnaie traditionnelle. Ainsi, l'USDT ou l'USDC ont une valeur qui est en permanence égale à un dollar.

TerraLabs était relativement inconnue en début d'année. Or, son stablecoin, le Terra UST a connu une année florissante. Sa capitalisation était inférieure à 200 millions de dollars en début d'année. Elle est supérieure à 10 milliards au sortir de 2021. Le Terra UST est ainsi devenu le premier stablecoin de la DeFi (finance décentralisée).

Le stablecoin de TerraLabs, le Terra UST, a connu une année florissante. © Andreas Prott, Adobe Stock

OHM (OlympusDAO)

2021 a vu émerger un nouveau concept : la DeFi 2.0, soit une tentative d'ouvrir les applications novatrices de cette finance décentralisée (soit une finance indépendante, parallèle à l'économie réelle) à un public plus large. En la matière, OlympusDAO s'est distingué par un mécanisme innovant pour assurer la stabilité de son token OHM mais aussi avec des initiatives telles que Olympus Give qui permet de rediriger le rendement de ce token vers de bonnes causes. À l'heure actuelle, si l'on se fie aux estimations du site Staking Rewards, le « staking » d'OHM (immobilisation de ces cryptoactifs sur une longue durée) a un rendement tellement élevé que l'on peut tout de même se demander si cela peut durer : + de 5.000 % !

Shib (Shiba)

Il y a d'abord eu le Doge, une monnaie officiellement lancée comme un gag par son créateur mais dont le cours a explosé à la suite du soutien annoncé de Elon Musk. L'effigie du Doge était un chien de race shiba. Et puis, en août 2020, Shiba Inu a lancé le Shib avec, pour vocation d'être un Doge killer. Or, quand bien même, son cours se chiffrait en milliardièmes de dollars début 2021, il s'est tout de même multiplié par 42.349.900 % durant l'année. Certes, on peut raisonnablement entretenir des doutes sur le potentiel à long terme de monnaies comme le Doge ou le Shib.

Créé au départ comme un Doge Killer, le Shiba en est venu à menacer son modèle. © Vladimir Kazakov, AdobeStock

Axie Infinity

Axie Infinity est un jeu vidéo dont le principe est similaire à celui des Pokémons. Il est rapidement devenu le jeu « play to earn » (on gagne des tokens AXS en jouant) avec le plus d'utilisateurs : 2,5 millions en décembre 2021. Axie Infinity compte énormément de joueurs dans des pays tels que les Philippines ou l'Indonésie où sa pratique est devenue la source principale de revenus de nombreux citoyens !

Axie Infinity est le plus populaire des jeux « play to earn ». Son principe rappelle celui des Pokémons : le joueur acquiert des Axies puis les met à l’épreuve au cours de divers combats, mais aussi des objets utiles pour ses quêtes. Il gagne ainsi des tokens AXS qu'il peut ensuite échanger contre de l’argent réel. © Axie Infinity

Decentraland

La rentrée 2021 a mis en valeur le concept du métavers, soit des univers virtuels dans lesquels nous pouvons profiter d'une vie parallèle à l'actuelle. Facebook s'est clairement positionné sur ce domaine, suivi par Microsoft ou Epic Games (créateur de Fortnite). Mais, pour l'heure, Decentraland avec son token Mana mène la danse. En novembre 2021, un terrain y a été acheté pour 2,43 millions de dollars. L'acheteur, Metaverse Group, entend l'utiliser pour des défilés de mode. Et l'on peut noter que quelques stars tels que le rappeur Snoop Dogg y ont déjà leur maison.

stETH (Lido)

stETH permet de « staker » (immobiliser durant une certaine durée) des Ethereum d'une façon originale : ils sont « minés » lors du dépôt et « brûlés » (détruits) lorsqu'on les revend. Cette technologie originale a séduit maints utilisateurs : la capitalisation du stETH est passée de 12,3 millions en janvier à 6 milliards de dollars en décembre.

SOL (Solana)

Sans nul doute, Solana a été la monnaie qui a connu la progression la plus impressionnante de l'année. Ses atouts : un traitement ultra rapide des transactions avec des frais lilliputiens. Sa montée a été spectaculaire : en un temps record, Solana s'est hissé dans le Top 5 des cryptomonnaies !

Le logo de la monnaie Solana. © Ivan Babydov, AdobeStock

Microstrategy

Si la société Microstrategy s'est distinguée, c'est en parvenant à détenir un nombre de Bitcoins particulièrement impressionnant soit 122.478 recensés le 16 décembre. Soit un avoir d'environ 5,8 milliards de dollars (et qui a même dépassé les 7 milliards fin octobre).

NVIDIA

Les fans de jeu vidéo connaissent bien NVIDIA dont les cartes graphiques équipent de nombreux PC spécialement conçus pour les jeux hauts de gamme. Au fil des ans, bien des mineurs de cryptomonnaies ont réalisé que ces cartes pouvaient être détournées pour effectuer des calculs cryptographiques complexes. En raison de cet usage initialement imprévu, NVIDIA a connu une année remarquable : son cours a progressé de 141 % entre janvier et décembre.

Marathon Digital

Située à Las Vegas, la société Marathon Digital s'est lancée dans le minage de Bitcoin en 2021 et il ne lui a fallu que quelques mois pour devenir la plus performante des entreprises du secteur. Son cours en bourse a grimpé de 252 % sur une année.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !