Femme avec lunettes de réalité virtuelle interagissant avec une plateforme de la DeFi. © garrykillian, Adobe Stock
Tech

Le boom des plateformes décentralisées

ActualitéClassé sous :Cryptomonnaies , exchange , DEX

[EN VIDÉO] Les cryptomonnaies, comment ça fonctionne ?  Comme le Bitcoin, il existe aujourd’hui plus de 6.000 cryptomonnaies dans le monde. Ces monnaies sont basées sur la technologie blockchain. 

Les exchanges décentralisés tels que Uniswap ont non seulement rattrapé mais aussi largement dépassé les exchanges classiques à la Coinbase. Leur croissance en un an dépasse les 500 %.

L'année 2021 est clairement une année de grande expansion pour les cryptomonnaies, avec plusieurs successions de records, que ce soit pour des monnaies individuelles comme Bitcoin, Ethereum ou Solana ou pour le marché global. L'intérêt manifesté par des investisseurs institutionnels tels que Morgan Stanley ou Charles Schwab - un mouvement qui avait démarré dès le printemps 2020 - y a certes contribué. Plus étonnant, les exchanges (places de marché) décentralisés tels que Uniswap, Pancakeswap, Curve, dYdX ou Raydium ont vu leur fréquentation et leur usage décoller, au point d'attirer un volume monétaire de transaction supérieur à celui des exchanges centralisés que sont Coinbase, Kraken ou FTX.

L'institut Chainalysis vient de publier une étude sur le sujet : Cryptocurrencies exchanges in 2021. Et celle-ci fait ressortir clairement cette évolution. Pour mémoire, les exchanges  décentralisés (ou DEXes) tels que Uniswap fonctionnent uniquement sur la base d'un smart contract, ils n'appartiennent pas à une entité particulière. Ce sont des applications relevant de la DeFi (finance décentralisée) et dont l'évolution est soumise au vote de leurs principaux participants.

La domination des exchanges décentralisés

Premier point : alors que la plupart des exchanges se situaient dans un même niveau au début de 2019, dès le 3e trimestre la domination des DEXes est flagrante. Il apparaît même qu'en comparaison, les exchanges classiques seraient en perte de vitesse. En revanche, un point n'est pas toujours clair dans ce tableau de Chainalysis car certains exchanges répondent à plusieurs des critères pris en compte.

Croissance des exchanges par type. © Chainalysis

Ainsi, comme le montre le tableau ci-dessus, le nombre d'exchanges se répartit ainsi :

  • DEXes : plus de 200 ;
  • OTC (over the counter) : plus de 150. On parle d'OTC dès lors qu'une plateforme autorise des échanges directs entre traders. Binance, FTX ou Bitfinex en sont de bons exemples. Il reste que Kraken ou Coinbase le permettent également ;
  • Derivatives : plus de 100. Nous avons là les produits dérivés et donc les investissements de nature spéculative. Là encore, Binance et FXT répondent à ce critère ;
  • échanges centralisés : moins de 100 ;
  • échanges considérés comme « à haut risque » : moins de 100. Certains exchanges tels que Cryptopia - qui a été victime du vol de 15 % de ses avoirs - ou encore Bitgrail figurent sur cette liste.

La confiance des grands investisseurs au rendez-vous

Autre point. Par définition, puisqu'ils ne dépendent pas d'une entreprise particulière, les DEXes sont tributaires des sommes que des particuliers ou investisseurs sont disposés à « staker » (immobiliser).

La valeur des actifs placés dans des exchanges décentralisés a connu une montée spectaculaire à partir de l’été 2020. © Chainalysis

Or, cet autre tableau de Chainalysis, ci-dessus, montre qu'à partir de l'été 2020, ces actifs ont connu un décollage énorme. Le cap des 100 milliards de dollars a été dépassé dès le début de l'année 2021. En septembre dernier, il se situait à 143 milliards de dollars.

Il en ressort un point : la DeFi s'est imposée et a réussi à gagner la confiance d'un public averti. De fait, d'autres chiffres donnés par l'étude de Chainalysis indiquent que les DEXs attirent avant tout des investisseurs d'envergure. Ainsi, en août 2021, le nombre de transactions sur les DEXes a été de plus de 5,1 millions contre plus de 14,6 millions sur les exchanges centralisés. Toutefois, la transaction moyenne sur un DEX est de 26.000 dollars, contre 12.000 sur un exchange centralisé.

En d'autres termes, les exchanges tels que Coinbase ou Kraken attirent encore un large public et constituent une porte d'entrée plus aisée pour les particuliers. Les DEXes, pour leur part, semblent séduire des professionnels plus accoutumés aux subtilités du trading.

Enfin, l'étude de Chainalysis constate que, même sur les DEX, c'est encore Bitcoin et Ethereum qui font l'objet du maximum de transactions.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !