Avec les FreeBuds Pro, Huawei a bien élevé son niveau de jeu. © Marc Zaffagni
Tech

Test Huawei Freebuds Pro. Des écouteurs sans fil confortables et performants

ActualitéClassé sous :Casque audio , écouteurs Bluetooth , écouteurs sans fil

-

Futura a passé quelque temps avec les FreeBuds Pro vissés dans les oreilles. Ces écouteurs sans fil, avec réduction de bruit active, à moins de 200 euros échouent de peu à tutoyer les meilleurs modèles existants.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le Seaboard, une interface musicale révolutionnaire  Au premier abord, le Seaboard a tout d’un clavier traditionnel. Seulement, en y regardant de plus près, on se rend compte qu’avec sa surface de contact en silicone, cet instrument n’est pas vraiment comme les autres, la preuve en vidéo. 

L'année dernière, Huawei se lançait sur le marché des écouteurs totalement sans fil à réduction de bruit active (RBA) avec les FreeBuds 3. Un coup d'essai pas franchement réussi tant au niveau de leur design peu inspiré que de la RBA et de la qualité audio assez moyennes. Cette année, le géant chinois revient avec une copie largement revue et corrigée. Pour le mieux ? C'est ce que nous allons voir...

Design : du très bon et du moins bon

Le niveau de finition des FreeBuds Pro est plutôt bon. © Marc Zaffagni

Comme le modèle précédent, les FreeBuds Pro adoptent un design très proche de celui des AirPods d'Apple, avec une « branche » externe qui renferme une partie de l'électronique et l'interface tactile. À la différence d'Apple, Huawei a opté pour une forme rectangulaire plutôt que cylindrique. Le style n'a plus rien à voir avec celui des FreeBuds 3 et gagne en personnalité. Les FreeBuds Pro sont déclinés en trois coloris : blanc, gris anthracite et noir. On est par contre nettement moins convaincu par la finition brillante du plastique qui, dans la version grise que nous avons testée, marque très rapidement et ne facilite pas la préhension lorsqu'il s'agit de sortir les écouteurs de leur boîtier -- nous y reviendrons.  

En revanche, très bon point pour l'ergonomie et le confort des écouteurs. Ils se placent aisément dans les oreilles et ne produisent aucune gêne particulière. Leur design semi intra-auriculaire n'est pas envahissant et les embouts en silicone (trois tailles sont fournies) assurent une bonne isolation passive.

Les FreeBuds Pro sont très confortables à porter. © Marc Zaffagni

Les FreeBuds Pro se rangent dans un étui-chargeur en forme de galet assez large (70 mm) et pesant 60 g. On le glisse facilement dans une poche de pantalon, mais il n'est pas très discret. À titre de comparaison, le boîtier des AirPods Pro dont le design est similaire, est moins encombrant et plus léger (45,6 g).

Ce qui nous a beaucoup gênés, c'est la difficulté à extraire les écouteurs de leur logement. En effet, la prise entre le pouce et l'index est rendue difficile par un espace assez limité, la surface glissante et la puissance des aimants qui les maintiennent en place compliquant encore un peu plus la chose. On ne compte pas le nombre de fois où il nous a fallu s'y reprendre à plusieurs fois pour parvenir à sortir les écouteurs. Des personnes aux doigts plus fins n'auront peut-être pas le même souci mais il y a clairement matière à améliorer l'expérience sur ce point.

Extraire les FreeBuds Pro de leur logement n'est pas facile. © Marc Zaffagni

Audio : plus très loin des meilleurs

La qualité audio a sensiblement progressé par rapport aux modèles précédents. Huawei a misé sur l'équilibre avec un son globalement agréable. Les basses sont « pêchues » et bien définies. Nous avons pu le constater sur un échantillon varié de titres écoutés via Spotify dont Purple Rain (Prince), Something for nothing (The Reverend Peyton's Big Damn Band), Tongues (Joywave, Kopps) ou Calling Out (Sophie Lloyd et Dames Brown).

Seuls les aigus souffrent d'une relative discrétion qui empêche les FreeBuds Pro de rejoindre les meilleurs modèles haut de gamme au sommet de la hiérarchie. Nous avons pu le déplorer notamment sur la version live de Grand petit con de M à l'Accor Arena (2019) où le fantastique solo de guitare paraît un peu retrait et n'explose pas comme il le devrait.

Mais, dans l'ensemble, les Freebuds Pro s'avèrent assez polyvalents pour procurer une écoute plaisante avec la plupart des styles musicaux.

RBA : plutôt efficace

Anecdotique sur les FreeBuds 3, la réduction de bruit active des FreeBuds Pro est nettement plus performante. Elle parvient à créer une immersion correcte dans la plupart des environnements bruyants que l'on rencontre au quotidien. Mais on n'est pas au niveau de la vraie « bulle » dans laquelle nous mettent les modèles les plus performants dans ce domaine (AirPods Pro, Sony WF-1000XM3 ou les Bose QC Earbuds).

L'application AI Life qui est associée aux écouteurs permet de choisir entre plusieurs niveaux de RBA (dynamique, cosy, général ou ultra). Elle offre aussi une visibilité sur le niveau de batterie et permet de personnaliser les actions associées à l'interface tactile. Le souci est que la version Android disponible sur Google Play n'a pas été mise à jour pour reconnaître les FreeBuds Pro. Résultat, il faut télécharger et installer l'App Gallery, le magasin d'applications dédiées de Huawei, pour aller récupérer la version AI Life la plus récente. Une gymnastique dont on pourrait franchement se passer pour un produit à ce tarif. Interrogé au sujet de la mise à jour de la version Android de l'application AI Life, Huawei ne nous a pour le moment pas répondu.

Les FreeBuds offrent une qualité audio globalement satisfaisante. Seuls les aigus manquent de présence. © Marc Zaffagni

Interface tactile : pourquoi faire simple…

En ce qui concerne l'interface tactile intégrée aux écouteurs, elle offre une panoplie de contrôles complète : volume, pistes, appels, mode audio. Mais Huawei a opté pour une gestuelle hybride dont nous ne raffolons pas particulièrement. Pour le volume, il faut faire glisser le doigt vers le haut ou le bas le long de la face externe de la branche. Les autres actions s'accomplissent en pinçant une petite zone au centre de cette même partie. Un timide « clic » vient indiquer que l'on a bien pressé où il le fallait mais l'on a souvent du mal à sentir que l'on a placé le doigt correctement. Veillez aussi à bien retirer le petit film plastique qui protège cette surface tactile, faute de quoi elle sera bien moins efficace. À titre de comparaison, l'interface tactile intégrée aux Pixel Buds de Google est un exemple d'ergonomie et d'efficacité.

Le choix ergonomique fait par Huawei pour l'interface tactile des FreeBuds Pro ne nous a pas vraiment convaincus. La zone cliquable (forme ovale au centre de la branche) est difficile à trouver à l'aveugle. © Marc Zaffagni

Mains libres : restons au calme

La qualité audio lors des appels téléphoniques est correcte, tant que l'on n'évolue dans un environnement peu bruyant. En revanche, les FreeBuds Pro sont de moins en moins à l'aise à mesure que le brouhaha s'intensifie. Dans une rue où la circulation est très dense, par exemple, la voix peut paraître étouffée et difficile à entendre distinctement. Là encore, Huawei a quelques progrès à faire pour se hisser au niveau des meilleurs.

Une autonomie solide, une connexion Bluetooth fiable

Huawei annonce jusqu'à 4 heures d'utilisation avec la réduction de bruit active et jusqu'à 7 heures 30 mn lorsqu'elle est désactivée. Notre usage en conditions réelles n'était pas très éloigné de ces durées. C'est plutôt bon et cela place les FreeBuds Pro parmi les plus performants en matière d'autonomie. Le boîtier assure trois recharges. Il est compatible avec la charge sans fil et en USB-C. Il faut compter 40 minutes pour recharger complètement les écouteurs et 1 heure pour le boîtier. Aucun problème à signaler du côté de la connexion Bluetooth qui ne nous a jamais fait défaut tout au long de notre essai. L'association avec le téléphone se fait sans délai dès que l'on ouvre le boîtier.

Le boîtier-chargeur des FreeBuds Pro est assez volumineux mais se glisse facilement dans une poche. © Marc Zaffagni

L’avis de Futura

Annoncés à 180 euros, les FreeBuds Pro se négocient actuellement aux alentours des 150 euros. À ce tarif, ces écouteurs sans fil Huawei offrent un rapport qualité/prix très satisfaisant. Certes, ils souffrent encore de quelques imperfections qui les empêchent de rivaliser avec les références de la catégorie chez Apple, Bose ou Sony. Mais ils représentent une option tout à fait valable pour qui cherche de bons écouteurs avec réduction de bruit active à moins de 200 euros.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !