En ajoutant une petite ailette sur l’évacuation d’air chaud, l’écoulement est optimisé et le bruit réduit. © fannycrave1, Pixabay
Tech

Apple veut révolutionner le système de refroidissement des ordinateurs

ActualitéClassé sous :Apple , Brevet Apple , ventilation

Apple a déposé auprès de l'agence américaine des marques et brevets, l'USPTO, un brevet pour un nouveau type de ventilateur plus efficace et silencieux. Un procédé qui semble simple mais qui repose sur des principes complexes.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : en quoi un ordinateur quantique est-il différent ?  Le monde quantique est fascinant : à cette échelle, par exemple, les objets peuvent se trouver simultanément dans plusieurs états. Exploitant ce principe, un ordinateur quantique aurait des possibilités bien plus vastes qu’un modèle classique. Dans le cadre de sa série de vidéos Questions d’experts, sur la physique et l’astrophysique, l’éditeur De Boeck a interrogé Claude Aslangul, professeur à l’UPMC, afin qu'il nous explique le fonctionnement de cette étrange machine. 

Futura a pu tester la nouvelle puce M1 déjà déployée sur les MacBook et le Mac mini. Même très sollicité lors des tests, le ventilateur ne s'est jamais fait entendre en s'activant. Cela n'empêche pas Apple de repenser les systèmes de refroidissement de ses Mac. La firme a déposé un brevet auprès de l'agence américaine gérant les brevets, l'US Patent & Trademark Office. Identifié par le site Apple Patent, le brevet met en avant un nouveau système de ventilation dédié à ses futurs iMac. Il est à la fois conçu pour optimiser le refroidissement tout en restant silencieux.

Le procédé imaginé a l'air rudimentaire et pourtant, il repose sur des principes d’écoulement des fluides assez avancés. Dans un système de ventilation classique, l'air est refroidi par les pales du ventilateur et évacué par une sorte de cône. L'ensemble ressemble vaguement à un escargot. Plus le ventilateur tourne rapidement, plus l'écoulement de l'air va également être bruyant. De plus, un autre souci intervient : sur les parois d'évacuation, les flux d'air ne vont pas forcément à la même vitesse, un effet de vortex est généré et l'air chaud vient refluer vers l'intérieur, ce qui réduit les performances globales du système de ventilation et augmente le bruit.

Comme le montre cette figure, l’ailette est située en sortie d’évacuation de l’air. © USPTA, Apple

Une ailette de guidage pour l’air chaud

Pour régler ce phénomène que l'on peut retrouver également sur les tuyères, les ingénieurs ont ajouté une petite ailette de guidage au niveau de l'évacuation de l'air chaud. Elle permet d'optimiser cet écoulement en éliminant le reflux et les turbulences engendrés qui génèrent d'autant plus de bruit. Au final, grâce à cette ailette de guidage, le bloc de ventilation évacue plus d'air pour la même vitesse de ventilation et diminue le bruit.

À ce système s'ajoute un régulateur électronique conçu pour gérer la vitesse de rotation du ventilateur et optimiser l'ensemble. Dans son brevet, Apple montre également comment pourrait être intégré ce bloc de ventilation sur différents modèles de la marque, qu'il s'agisse d'iMac, de Mac, ou de Macbook. Évidemment, comme toujours, il s'agit d'une demande de brevet et il est difficile de savoir si ce procédé débarquera un jour dans les ordinateurs de la marque et surtout quand, le cas échéant.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !