L'AirTag a des allures de porte-clés. © Apple
Tech

AirTag : à quoi sert le nouveau gadget d'Apple ?

ActualitéClassé sous :Apple , UWB , iPhone

Apple a dévoilé ses nouveautés de printemps, avec un gadget inédit, l'AirTag. Cette pastille numérique fait office de traqueur pour éviter de perdre vos clés, un sac à dos ou un portefeuille. C'est l'iPhone qui se charge de vous aider à les retrouver en cas de perte.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] iPhone et réalité augmentée : il recrée l'univers de Matrix dans son salon grâce au Lidar  L'implémentation récente de la technologie Lidar aux iPhone 12 Pro et Pro Max permet de créer des univers en réalité augmentée d'une qualité époustouflante ! © Olivier Goguel 

Comme prévu, la keynote Apple a permis de découvrir un iMac M1 de 24 pouces et un nouvel iPad Pro, et à défaut de dévoiler des lunettes connectées, la marque a enfin lancé ses AirTags. Dans les cartons depuis deux ans, ce gadget permet de retrouver vos affaires, qu'il s'agisse de vos clés ou d'un portefeuille.

Comment ? Tout simplement parce que ce petit objet, qui ressemble à une pile bouton, communique en permanence avec votre iPhone (11 ou 12 uniquement). Pas de Wi-Fi, pas de Bluetooth. En fait, cet AirTag utilise la technologie UWB (Ultra Wideband) pour une localisation à courte portée, et cette puce est apparue avec l'iPhone 11. Elle est activée en permanence, et elle est liée à la fonction « Localiser » du smartphone. Pas besoin donc d'installer une application supplémentaire, on la trouve aussi dans l'iPhone 12 et l'Apple Watch. Samsung a aussi un équivalent, et cette puce est déjà dans le Galaxy Note 20 Ultra, le Galaxy S21 Plus et le S21 Ultra.

La réalité augmentée permet d'obtenir des indications précises quand on cherche l'objet perdu. © Apple

L'iPhone vous guide vers les clés perdues

Clairement, pour Apple et Samsung, l'UWB a un enjeu important dans l'avenir des objets connectés. Pour l'instant, cela relève du gadget puisque la communication entre l'AirTag (ou le SmartTag chez Samsung) permet ainsi de localiser ses clés ou tout appareil sur lequel on a accroché ou glissé ce « traqueur ».  

Par défaut, l'iPhone vous notifie lorsque vous vous éloignez du « traqueur », et il permet de faire sonner le tag afin de le retrouver. Mais si vous n'entendez pas le « traqueur », l'iPhone, ou même celui d'un proche, se transforme en guide pour retrouver l'objet. Sur l'écran, une sorte de radar qui utilise la réalité augmentée vous amène vers l'AirTag pour mettre la main dessus. On peut même lancer la recherche à la voix grâce à Siri.

C'est évidemment un gadget. Comptez 35 euros pour un achat à l'unité, ou 119 euros pour un pack de quatre AirTags. C'est disponible à partir du 23 avril, et sans surprise, Apple propose une large gamme d'accessoires pour les mettre en avant. Il y a même un porte-clé à... plus de 400 euros ! Forcément, il est signé Hermès.

Si un AirTag est égaré, le réseau « Localiser » peut aider à le retrouver, et envoyer une notification s’il est repéré. © Apple

Bientôt dans les voitures ?

Mais le plus intéressant, c'est l'avenir de cette technologie. En effet, selon Cnet, l'Ultra Wideband est aujourd'hui dans le viseur des constructeurs automobiles, et plus particulièrement d'Audi, BMW et Ford. Il ne s'agit pas d'utiliser cette technologie sans fil pour retrouver sa voiture sur un parking, mais plutôt de l'associer à des fonctions comme de verrouiller ou déverrouiller les portes rien qu'en s'approchant ou en s'éloignant du véhicule.

À la maison, l'UWB pourrait, à terme, permettre d'allumer son ordinateur lorsqu'on s'en approche ou de fermer la porte de chez soi lorsqu'on s'en va. Les possibilités sont immenses, et l'avantage de cette technologie, c'est qu'elle est liée à son propre écosystème, et qu'elle ne relie que deux appareils entre eux. La connexion n'est pas permanente, et il n'y a pas d'informations confidentielles qui circulent.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !