Sciences

Regardez le plus vieux film astronomique du monde

VidéoClassé sous :Astronomie , éclipse du Soleil , archive scientifique

Cette éclipse solaire a été photographiée en mai 1900 par un magicien et cinéaste britannique. Récemment redécouvert dans les archives de la Royal Astronomy Society, le film a été réassemblé image par image pour donner cette vidéo animée. Un vestige rare des débuts de la photographie astronomique.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Capturée le 28 mai 1900 par le magicien britannique Nevil Maskelyne, cette éclipse de soleil est sans doute le plus vieux film astronomique ayant survécu. Récemment redécouvert dans les archives de la Royal Astronomy Society, le fragment du film original a été soigneusement numérisé et restauré en 4K par les experts en conservation des Archives nationales du BFI (British Film Institute), qui ont scanné, réassemblé et chronométré la pellicule image par image pour en faire un film animé.

Le seul film restant de Nevil Maskelyne

Réalisé lors d'une expédition de la British Astronomical Association en Caroline du Nord, ce film était la deuxième tentative de Nevil Maskelyne pour filmer une éclipse. Pionnier du cinéma, ce dernier avait déjà réussi à photographier une éclipse en Inde en 1898 mais il s'était fait voler la boîte du film une fois rentré. Pour l'éclipse de 1900, Maskelyne a fabriqué un adaptateur télescopique spécial pour son appareil photo.

Entre science et magie, un vestige de l’époque victorienne

« À l'époque victorienne, science et magie faisaient bon ménage », rappelle Bryony Dixon, à l'origine de la redécouverte et commissaire du cinéma muet du BFI. Passionné de cinéma qu'il utilisait pour ses spectacles, Nevil Maskelyne s'était autoproclamé chercheur scientifique sur les illusions, le spiritisme et divers phénomènes. Féru d'astronomie, il est devenu membre de la Royal Astronomical Society et a contribué à l'essor de la photographie astronomique. Les éclipses solaires ont par ailleurs toujours fasciné les scientifiques. Une éclipse de 1919 a ainsi servi à apporter la première preuve de la relativité générale d’Einstein.

© Royal Astronomical Society