Sciences

Hubble, le télescope qui voit à travers l'espace et le temps

VidéoClassé sous :Espace , Hubble , Nasa

-

Laissez-vous emporter dans cette vidéo par de fantastiques images prises par le télescope spatial Hubble. Jamais un instrument d'astronomie n'avait à ce point à la fois fait avancer la recherche et passionné le grand public.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Le 24 avril 1990, la navette spatiale Discovery emportait vers l'espace un télescope de onze tonnes, muni d'un miroir de 2,4 m de diamètre. Commençait alors une exceptionnelle aventure scientifique, technique et culturelle. Aujourd'hui encore, les images venues de cet instrument fascinent, comme le montre cette vidéo.

Ces montages animés nous entraînent d'abord devant la nébuleuse S106 IR, éclairée par une très jeune étoile massive en pleine crise de croissance. Un plongeon vertigineux file ensuite entre les galaxies lointaines observées lors d'un « champ profond » quand Hubble a regardé le plus loin possible. Deux minutes après le décollage de cette vidéo, nous visitons la Tête de cheval, grand nuage dans la constellation d'Orion. Enfin, à la fin de ce voyage, vers un peu plus de trois minutes, nous volons dans la nébuleuse de l'Aigle, près des « Piliers de la création », région de naissance de nouvelles étoiles.

Hubble a enchaîné les découvertes

Le diamètre de Hubble est modeste comparé aux plus grands télescopes terrestres actuels (qui atteignent dix mètres) mais le Hubble Space Telescope, de son vrai nom rendant hommage à l'astronome américain Edwin Hubble, est installé au-delà de l'atmosphère et de ses turbulences. Son optique, de formule Ritchey-Chrétien (variante du type Cassegrain), lui confère une longueur focale de 57,6 m. Pour atteindre cette valeur, une lunette astronomique devrait avoir vraiment cette dimension, alors que Hubble ne mesure que 13,2 m.

Derrière l'objectif, plusieurs instruments sont disponibles, caméras et spectromètres (visible, proche infrarouge et ultraviolet), mais certains ne fonctionnent plus aujourd'hui. Les images que nous voyons peuvent être des compositions de ces différentes longueurs d'onde. L'instrument principal est sans doute la caméra à grand champ WFC3, troisième du genre, installée en 2009 lors de la dernière mission d'entretien, STS-125, par l'équipage de la navette Atlantis.

Il faut souligner la dépendance de Hubble aux interventions humaines pour le maintenir en service ou l'améliorer. La plus complexe a eu lieu en 1993 quand, durant cinq jours, des astronautes ont installé un dispositif correctif pour compenser un défaut de fabrication du miroir principal, rendant les images floues. Depuis, Hubble a enchaîné les découvertes et les observations remarquables. Son travail devrait durer encore plusieurs années. En 2020, le James-Webb Space Telescope, installé à 1,5 million de kilomètres de la Terre, et plus puissant, éclipsera la gloire de ce pionnier.

© The VR Planetarium Dome