Sciences

Histoire géologique de la Lune

VidéoClassé sous :lune , Espace , géologie

-

L'histoire géologique de la Lune est dévoilée dans toute sa splendeur grâce à cette vidéo publiée par la Nasa.

Observable à l'œil nu depuis des millénaires, la Lune nous présente chaque soir une morphologie inchangée, nous faisant ainsi oublier que, tout comme notre planète, elle possède une histoire pour le moins mouvementée qui a débuté voici 4,5 milliards d'années. Cette vidéo publiée par la Nasa vous propose de revivre toute l'histoire géologique de cet astre emblématique, objet de cultes et de sacrifices dans les temps anciens, en un peu moins de 3 minutes. Selon la théorie la plus communément admise à l'heure actuelle, la Lune se serait formée suite à une collision tangentielle survenue entre la Terre et un petit astre de la taille de Mars, Théia. Une partie du manteau terrestre aurait alors été arraché et se serait accrété avec des morceaux de Théia restés en orbite autour de notre planète. La Lune serait alors passée par un stade partiellement liquide provoqué par la désintégration d'isotopes radioactifs (début de la vidéo). Finalement, une différentiation magmatique aurait provoqué la formation d'une croûte lunaire voici 4,4 milliards d'années. Environ 100 millions d'années plus tard, une météorite particulièrement grande aurait percuté la Lune en donnant naissance au bassin pôle sud-Aitken. Ce cratère mesure 2.500 km de diamètre et 13 km de profondeur. D'autres bassins sont ensuite apparus à la suite de bombardements météoritiques intenses qui auraient eu lieu voici 4,1 à 3,8 millions d'années. Ces chutes de météorites auraient provoqué d'intenses activités volcaniques et des épanchements de magma au fond des cratères. Cette matière en fusion a donné naissance aux zones sombres de cet astre, constituées de roches basaltiques, lors de son refroidissement. Cette période du « volcanisme des mers lunaires » aurait duré jusqu'à voici 1 milliard d'années. Les structures rayonnées, des cratères en étoile (Ray Craters), seraient apparues à la fin de cet événement majeur. Les trainées radiales observées autour des zones d'impact de météorites sont constituées de matières expulsées lors des collisions. Il s'agirait-là des dernières modifications ayant eu cours sur la Lune qui possède depuis sa morphologie actuelle. L'épaisseur de la croûte lunaire serait à ce jour de l'ordre de 1.000 km, ce qui interdit tout mouvement de plaques. © Nasa, Goddard Space Flight Center