Sciences

La French Riviera : le monde vu par Thomas Pesquet

VidéoClassé sous :Astronautique , Planète , marseille

-

Parcourez la Côte d'Azur depuis la Station spatiale, à 400 km d'altitude. À travers le regard bleu de Thomas Presquet, découvrez ou redécouvrez cette bande de terre peuplée de collines et bordée par la Méditerranée. Une région qui séduit chaque été des millions de touristes, venus des quatre coins de la Planète, ivres de soleil, de mer et des charmes qui vont avec.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Durant son séjour dans l'espace, à bord de la Station spatiale internationale, Thomas Pesquet a pu voir le monde entier défiler sous ses pieds. Au rythme de 16 levers de Soleil par jour, le spationaute a ainsi pu admirer la diversité des paysages terrestres, toutes leurs beautés et aussi, hélas, leurs meurtrissures.

Là-haut, à 400 km d'altitude, le Français s'est passionné pour la photographie de la Planète bleue. Devenu maître dans cet art, il a capturé durant ses temps libres pléthore de détails de la mosaïque d'environnements à la surface du monde. Qu'ils soient peuplés, surpeuplés ou désolés comme les déserts, les océans...

Dans ce nouvel épisode de notre série Le monde vu par Thomas Pesquet, qui égrène ses dizaines de photos par thématiques, nous vous invitons à découvrir à travers son regard bleu, la Côte d'Azur, appelée par les Anglophones French riviera.

La Côte d’Azur s'est transformée

C'est une région qui a beaucoup changé au cours de ces deux derniers siècles. Peut-être y vivez-vous ou y avez-vous passé vos vacances cet été, profitant de son climat très ensoleillé et de la douceur de la Méditerranée. Courant de Marseille jusqu'à l'Italie, la Côte d'Azur fut dans un premier temps très prisée des Britanniques.

Plus tard, après la deuxième moitié du XXe siècle, le littoral est devenu le terrain de jeux (et de plaisance) de millions de touristes venus des quatre coins de la France, de l'Europe et même du monde entier. Ivres de Soleil, de farniente les pieds dans l'eau ou flottant sur un bateau, et attirés aussi par le flot de stars, la Côte d’Azur ne désemplit pas. La mer y est délicieusement bleue, avec des reflets azur, comme le ciel, et turquoise jusqu'à un bleu profond au large. dans le sillage des aristocrates et des peintres (au cours du XIXe siècle et au début du XXe)

Les petits villages de pêche sont devenus des villes denses, métamorphosées par le tourisme de luxe et aussi le tourisme de masse. La Côte d'Azur rime avec la fête, la joie, le plaisir, l'enchantement, les découvertes. « Luxe, calme et volupté » lui siéent bien. (Le calme en moins peut-être.) C'est entre autres ce qu'avait trouvé Henri Matisse et bien d'autres peintres avec lui, séduits par cette lumière et sa douceur de vivre.