Sciences

Les experts du passé : la nécropole secrète de l'église de Gonesse

VidéoClassé sous :archéologie , nécropole , église

À Gonesse, dans le Val-d'Oise, des archéologues ont découvert, dans le sous-sol de l'église, une nécropole. Les défunts sont plus de 250 au total, enterrés avec précaution et, pour certains, avec leurs armes. Pourquoi ont-ils été inhumés ici et par qui ? L'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) nous répond au cours de ce nouvel épisode des Experts du passé.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Dans des temps plus anciens, il était courant d'enterrer certains défunts dans des lieux sacrés, comme les églises par exemple. Ce privilège était réservé au clergé et aux notables qui pouvaient se l'offrir, car ces emplacements étaient onéreux. Au cours des fouilles, les archéologues ont découvert que ces enterrements avaient lieu sur plusieurs siècles, regroupant des hommes, des femmes, mais aussi des enfants.

Les corps les plus anciens semblent dater de l'époque mérovingienne. Ils sont protégés par des sarcophages en plâtre où reposent aussi des armes. Les inhumations plus récentes sont, par opposition, plus modestes, puisque seul le corps gît dans un linceul ou un cercueil en bois. Sur ce site, ces pratiques s'étendront jusqu'au XVe siècle, c'est-à-dire jusqu'à la fin du Moyen Âge tardif.

© Inrap