Sciences

Pourquoi étudier les orages depuis l'espace ?

VidéoClassé sous :satellite , orage , étude des orages

Chaque année en France, la foudre tombe environ un million de fois. Elle génère une série de phénomènes mal connus que l'on ne peut observer que depuis l'espace. À partir de 2016, le satellite Taranis devrait nous permettre de mieux les comprendre. Le Cnes nous parle plus en détail de ce projet en vidéo. 

La foudre apparaît lors des orages. Ce phénomène naturel se forme par la différence de potentiel électrique entre un nuage et la terre ou un autre nuage. Elle s'accompagne de lumière et de tonnerre, perceptibles à plusieurs kilomètres à la ronde. D'un point de vue terrestre, c'est un phénomène que l'on connaît globalement assez bien. Néanmoins, ce qui se passe au-dessus des nuages reste plutôt mystérieux. Avec le satellite Taranis, le Cnes sera bientôt en position d'en savoir un peu plus sur ces phénomènes.

Cette mission permettra d'avoir une vision plus globale des orages et d'obtenir très rapidement une carte de distribution des éclairs. Son but est aussi de mieux comprendre l'impact du réchauffement climatique sur la formation et la disposition des orages à la surface du globe. Pour mener à bien sa mission, le satellite est équipé d'une batterie de capteurs spécialisés dans la chasse aux orages. Le Cnes espère sa mise en orbite fin 2016.

© Cnes

--------------------------------

Le Cnes est un établissement public chargé de proposer et de conduire la politique spatiale de la France au sein de l’Europe. Créé en 1961, le Cnes invente les systèmes satellites et les lanceurs de demain qui répondent aux besoins de la société. Le Cnes joue un rôle clé sur la scène spatiale nationale, européenne et internationale en étant à la fois une force d’impulsion, d’innovation au bénéfice de l’emploi, et un centre d’expertise technique. En relation permanente avec les pouvoirs publics et les communautés scientifiques et industrielles, il élabore et réalise des programmes spatiaux innovants. Le Cnes vous propose son magazine de l'information spatiale, le Journal de l'espace.