Sciences

Les drosophiles privées de sexe aiment l'alcool

VidéoClassé sous :Magazine Science , comportement animal , zoologie

-

Des mâles drosophiles ayant été préalablement privés de relations sexuelles vont ensuite se diriger préférentiellement vers une source alimentaire fortement concentrée en alcool.

Des chercheurs de l'université de Californie à San Francisco ont montré que lorsque les mâles drosophiles ne peuvent pas s'accoupler avec une femelle, ils ont tendance ensuite à préférer un régime alimentaire plus alcoolisé. Au cours des expériences, les mâles drosophiles ont été divisés en deux groupes. Dans le premier, ils avaient la possibilité de s'accoupler avec des femelles. La première partie du film montre le mâle effectuant une petite parade sexuelle, puis parvenant à s'accoupler. Les membres du second groupe, en revanche, essuyaient constamment des refus de la part des femelles qui, s'étant déjà accouplées précédemment, n'étaient donc pas réceptives. La deuxième partie du film montre cette situation : pour prévenir qu'elle n'est pas réceptive, la femelle exhibe ses organes reproducteurs. Dans la troisième partie du film, on voit une drosophile se nourrissant sur la source alimentaire riche en alcool. Les chercheurs ont montré que le neuropeptide F (NPF) est très certainement en jeu. Chez les mammifères, son équivalent est le NPY qui joue un rôle important dans de nombreux comportements comme la prise de nourriture, ou la consommation d'alcool. Selon les auteurs, le NPF contrôlerait un processus de récompense. Lorsque les mâles ont pu copuler, une forte sécrétion du neurotransmetteur a été observée (dans le cerveau des cobayes), ce qui représenterait une récompense. C'est l'inverse pour les mâles qui ont été privés de relations sexuelles. Pour pallier cela, ils se dirigent donc préférentiellement vers une source alimentaire alcoolisée qui a sensiblement le même effet que la copulation : l'activation du neurotransmetteur F. Ainsi, suggèrent les auteurs, pour les drosophiles, le sexe et la consommation d'alcool seraient tous les deux des récompenses. © Science/AAAS