Sciences

Le développement d'un rein filmé

VidéoClassé sous :Magazine Science , protéine fluorescente , rein

-

Un rein de souris transgénique a grandi in vitro durant quatre jours sous l'œil d'un appareil photo fixé sur un microscope à fluorescence. Un time lapse retrace sa complexification au cours du temps.

De nombreux animaux possèdent des reins. Ces organes sont vitaux, car ils interviennent dans la sécrétion d'hormones, la régulation de la tension ou encore l'élimination des toxines, tout en filtrant notre sang et en excrétant de l'urine. Pour comprendre comment certaines pathologies peuvent l'altérer, il est nécessaire de savoir précisément comment il se développe durant la vie embryonnaire de son propriétaire. Pour ce faire, Nils Lindström de l'université d'Édimbourg fait grandir des reins de souris transgéniques in vitro, tout en réalisant à intervalles réguliers de nombreux clichés. Sa vidéo a été réalisée en assemblant dans un time lapse plusieurs images prises en quatre jours par le biais d'un microscope à fluorescence. Les cellules possèdent un gène muté codant pour une variante de la protéine fluorescente verte (GFP) : la protéine fluorescente jaune (YFP). Cependant, il ne s'exprime que lorsque le gène de spécification cellulaire Pax8 est activé. L'« arbre » visible dans cette vidéo se compose de néphrons en formation en son centre et de précurseurs de néphrons à ses extrémités. Il apparaît clairement que la complexité de l'organe ne cesse de croître au cours du temps. © Nils Lindström, université d'Édimbourg