Sciences

Coupe du monde 2018 : le ballon officiel a fait un séjour dans l'espace

VidéoClassé sous :ISS , Sciences , coupe du monde 2018

-

Cette vidéo diffusée par Roscosmos montre les Russes Anton Chkaplerov et Oleg Artemiev, deux cosmonautes, jouer avec un ballon de foot. Rapporté sur Terre, ce dernier pourrait être utilisé lors de la Coupe du monde 2018, en Russie. Une occasion de voir un jeu de balle en impesanteur.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Oleg Artemiev fixe le drapeau russe et s'installe dans l'attitude du gardien de but ; nous sommes dans la Station spatiale internationale (ISS), en orbite autour de la Terre. Il joue vraiment au football, face à son compatriote Anton Chkaplerov. Les deux hommes inverseront ensuite les rôles. Selon l'agence Tass, ce ballon sera utilisé lors de la Coupe du monde de football 2018, en Russie. Le ballon est revenu sur Terre, le 3 juin 2018, dans la steppe kazakhe, à bord d'une capsule Soyouz, en compagnie d'Anton Chkaplerov (Russie), Scott Tingle (États-Unis) et Norishige Kanai (Japon).

Fabriqué par Adidas, et muni d'une puce RFID, ce ballon s'appelle Telstar 18, un nom déjà utilisé dans les années 1970 et qui fut le premier « à arborer des panneaux noirs », explique la Fifa. À l'époque, la télévision commençait à retransmettre sur plusieurs continents des évènements de ce genre et ces teintes contrastées se distinguaient bien sur les téléviseurs noir et blanc. C'est aussi le nom du premier satellite de télécommunication (prototype), qui a fonctionné du 10 juillet 1962 au 21 février 1963. Ce Telstar 1 était d'ailleurs de forme sphérique avec des panneaux photovoltaïques sombres.

Du foot en impesanteur ? Pas facile

L'examen de la vidéo permet d'observer l'effet de l'absence de pesanteur. La trajectoire orbitale de l'ISS et de tout ce qu'elle contient annule (à peu près) le poids mais pas la masse. L'inertie est donc toujours là. Quand le cosmonaute frappe le ballon du pied, il recule légèrement, avec un mouvement bien moindre que celui du ballon, moins massif. Le rapport des vitesses relatives des deux est égal au rapport des deux masses.

Un match de foot en impesanteur serait plutôt difficile à mettre au point mais les jeux de balle pourraient faire partie des distractions d'astronautes lors des voyages lointains. En revanche, ce n'est pas le cas dans l'ISS, où l'emploi du temps des astronautes est organisé à la minute près. Les activités libres sont très limitées et ce jeu avec un ballon s'inscrit dans le temps dédié à la communication, décidé par les agences spatiales, ici Roscosmos.

© Roscosmosofficial