Sciences

Archéologie : l'étude des graines révèle les secrets des civilisations passées

VidéoClassé sous :archéologie , archéologue , cardiologie

La carpologie est l'étude des graines et semences dans un contexte archéologique. Elle permet de reconstituer le type d'agriculture et l'alimentation de populations aujourd'hui disparues. Marie-France Sellami, carpologue au sein de l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), nous en parle plus en détail au cours de cette vidéo.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Lors de recherches archéologiques, il faut savoir exploiter tous les indices rassemblés par les fouilles. Les graines offrent, par exemple, de nombreux renseignements sur l'alimentation et les cultures des populations étudiées. Elles aident parfois à en savoir davantage sur les fonctions passées d'une zone de fouille archéologique. Le carpologue y étudie aussi les pollens, les feuilles, les bourgeons et de nombreux autres éléments issus de la décomposition végétale, excepté le bois.

Son travail commence par séparer les graines de la terre trouvée sur le site avec de l'eau puis il passe au tamis les éléments qui surnagent afin de récolter les restes organiques recherchés. Ces derniers sont ensuite analysés au microscope puis comparés à une collection de référence constituée à partir de semences récentes pour être identifiés.

© Docland Yard - Gedeon Programmes - Universciences - Inrap