Sciences

Apollo 11 : le paysage lunaire qu'a vu Neil Armstrong avant de se poser

VidéoClassé sous :50 ans des premiers pas de l'Homme sur la Lune , Nasa , mission Apollo

À l'occasion des 50 ans d'Apollo 11, l'équipe de la sonde Lunar Exploration Orbiter de la Nasa a reconstitué les trois dernières minutes de l'alunissage du module lunaire sur la surface de la Lune. Les images de LRO ont été acquises 50 ans plus tard mais dans les mêmes conditions que filmait la caméra à bord du module lunaire.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

La Nasa n'a jamais autant fêté un anniversaire comme elle le fait aujourd'hui à l'occasion des 50 ans d'Apollo 11 qui, en juillet 1969, avait mis quatre jours à atteindre la Lune.

Le module lunaire, Eagle, avec Armstrong et Aldrin à bord, a aluni le 20 juillet 1969 à 20 h 17 GMT. Armstrong en est sorti quelques heures plus tard, posant le pied sur la Lune à 02 h 56 GMT le 21 juillet 1969, marquant l'empreinte du premier pas de l'Homme sur la Lune. Armstrong et Aldrin vont rester 21 heures et 30 minutes sur la Lune effectuant une unique sortie extra-véhiculaire d'une durée de deux heures et demie. Après redécollage, le module lunaire retrouve le module de commande resté en orbite lunaire. Le véhicule spatial Apollo reprend alors le chemin de la Terre et amerrit sans incident dans l'océan Pacifique à l'issue d'un vol qui aura duré 195 heures.

Le cratère West aurait pu faire rater la mission

Une des séquences les plus connues avant que Armstrong et Aldrin ne marchent sur la Lune est l'alunissage du module lunaire Eagle qui a été filmé à partir d'une caméra 16 mm argentique fonctionnant à six images par seconde. Du time-lapse mais de qualité plutôt correcte qui n'avait pas été diffusé en direct à l'époque. Cette caméra était installée à côté du hublot de Buzz Aldrin, à droite dans le module lunaire.

Reconstitution de la descente du module lunaire Eagle d'Apollo 11 avec des images de la sonde LRO, mais acquises 50 ans plus tard dans les mêmes conditions. © Nasa

Cette séquence montre Armstrong qui voyant que le point de visée était sur le flanc rocheux nord-est du cratère West (190 mètres de diamètre), où le module lunaire Eagle risquait de ne pas atterrir sur une surface suffisamment plane, prend le contrôle manuel du module lunaire et volera horizontalement, à la recherche d'un point d'atterrissage sûr. Eagle se posera environ 500 mètres plus loin. Cet évitement du cratère West rallonge la durée de la descente, ce qui consomme plus de carburant que prévu.

Juste avant d'atterrir, Eagle survolera le cratère Little West de 40 mètres de diamètre (il sera nommé plus tard) que visitera à pied Armstrong au cours de sa sortie sur la surface de la Lune.

Pour célébrer ce cinquantenaire, l'équipe de la caméra LROC, à bord de la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO), a reconstitué les trois dernières minutes de la trajectoire d'alunissage (latitude, longitude, orientation, vitesse, altitude) en utilisant la navigation par point de repère et les alarmes d'altitude de l'enregistrement vocal. À partir de ces informations de trajectoire, ainsi que de la topographie et des images haute résolution de la caméra, l'équipe de LRO a simulé ce que Armstrong avait vu au cours des dernières minutes alors qu'il guidait le module vers son point d'atterrissage sur la surface de la Lune.