L’hydrogéologue est un scientifique chargé de rechercher, d’évaluer et de protéger les ressources en eau potable. © Lucie, Adobe Stock.
Sciences

Hydrogéologue

MétierClassé sous :Métiers , hydrogéologue , hydrogéologie

Soucieux de l’environnement et de la préservation des ressources naturelles ? Découvre le métier d’hydrogéologue et part à la recherche de l’eau souterraine. Un métier aux multiples facettes alliant déplacements sur le terrain et travail en bureau. Prêt à te jeter à l’eau ?

L’hydrogéologue est en charge de la surveillance, de l’étude et de la prospection de poches d’eaux souterraines ou de nappes phréatiques en vue des les protéger et de les préserver d’une éventuelle pollution ou d’un prélèvement d’eau excessif. Son travail est très important car c’est lui qui va déterminer quelles réserves hydriques pourront être utilisées pour un approvisionnement en eau potable, pour une irrigation agricole ou encore pour un projet de pompe à chaleur. Pour cela, l’hydrogéologue étudie le terrain et détermine les sites de captage qui pourront être exploités, tout en veillant à la non pollution des sites durant le forage et en définissant des périmètres de protection.

Il va ainsi réaliser une étude de faisabilité en précisant les ouvrages à réaliser, la constitution du terrain d’un point de vue géologique et hydrogéologique, ainsi que les conséquences sur le milieu environnant. Durant les travaux de forage, il assure un suivi technique auprès du foreur pour éviter toute pollution des eaux souterraines et s’assure que les recommandations faites dans l’étude de faisabilité soient respectées. Il veille également à la qualité de l’eau pompée et surveille le niveau des réserves aquifères. 

Les principales compétences et qualités à avoir

L’hydrogéologue doit faire preuve de polyvalence technique et comportementale :

  • avoir une grande connaissance des milieux aquatiques et environnementaux ;
  • maîtriser aussi bien l’hydrologie que la géologie, la chimie ou les mathématiques appliquées ;
  • savoir effectuer des prélèvements ;
  • maîtriser les logiciels informatiques professionnels ;
  • connaître les réglementations juridiques en matière de protection de l’environnement ;
  • savoir rédiger des rapports détaillés ;
  • maîtriser l’anglais oral et écrit ;
  • être organisé et rigoureux ;
  • avoir un grand esprit d’analyse ;
  • être bon communicant et pédagogue ;
  • faire preuve d’adaptabilité et de mobilité ;
  • savoir travailler seul et en équipe.
L’hydrogéologue doit préserver et lutter contre les prélèvements excessifs ou la pollution de nappes phréatiques ou de poches d’eaux souterraines. © Evgeny, Adobe Stock.

Les conditions de travail 

Le métier d’hydrogéologue nécessite de nombreux déplacements, parfois sur plusieurs jours. Il évolue à l’extérieur dans des conditions climatiques parfois difficiles et demande une bonne condition physique. Selon la structure dans laquelle il travaille, un hydrogéologue peut avoir à mener plusieurs projets différents dans un même mois et avoir ainsi des horaires de travail étendus. Au bureau, il rédige des rapports et effectue des recherches bibliographiques.

Comment devenir hydrogéologue ?

Le métier d’hydrogéologue est accessible à partir d’un niveau bac + 2. Mais bien souvent, les hydrogéologues possèdent un bac + 5 minimum  :

  • BTS Géologie appliquée ;
  • BTS Métiers de l’eau ;
  • licence Sciences de la vie, parcours Sciences de la vie et de la Terre ;
  • licence Sciences de la vie, parcours Biologie Ecologie ;
  • licence Sciences de la terre, parcours Sciences de la terre ;
  • licence Sciences de la terre, parcours Géosciences ;
  • master mention Sciences de l’eau, parcours Hydrogéologie, hydro-biogéochimie, hydropédologie (Hydro3), Université de Rennes 1 ;
  • master Sciences de la terre et des planètes, environnement, parcours hydroressources, Université Grenoble Alpes ;
  • master Sciences de la terre et des planètes, environnement, parcours Hydrogéologie et transferts, Université de Poitiers ;
  • master  Sciences de la terre, de l'univers et de l'environnement , spécialité Ingénierie et géosciences de l'environnement, Ecole nationale du génie de l’eau et de l’environnement, Strasbourg ;
  • formation Gestion de l'environnement, ressources en eau et géologie, Ecole Nationale Supérieure en Environnement, Géoressources et Ingénierie du Développement Durable (ENSEGID), Bordeaux ;
  • formation Ingénieur en géosciences et environnement, parcours Géosciences, approfondissement Hydrologie et risques industriels, UniLaSalle Institut Polytechnique.

Le salaire d’un hydrogéologue

En tant que débutant, un technicien hydrogéologue gagne environ 1800 euros brut par mois et un ingénieur hydrogéologue environ 3000 euros brut mensuel. Avec l’expérience, son salaire peut augmenter notamment avec des primes de déplacements.

Les perspectives d’évolution d’un hydrogéologue

Un hydrogéologue technicien, peut après plusieurs années d’expérience prétendre au statut d’ingénieur hydrogéologue à la suite d’une formation complémentaire, d’une validation des acquis de l’expérience ou en passant un concours d’ingénieur. Un ingénieur hydrogéologue peut quant à lui évoluer vers un poste d’encadrement.        

Entreprises qui emploient des hydrogéologues

  • Services déconcentrés de l’Etat : Diren, Draf, Drire, Ddaf ;
  • établissement public d’Etat : Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) ;
  • agences de l’eau ;
  • universités ;
  • bureau d’études ou sociétés d’ingénierie.

Maman tel un sourcier muni de sa baguette, je cherche des poches d’eau souterraines en vue de les protéger ou de les exploiter. En fait, je travaille suite à la demande d’un client qui peut vouloir chercher de l’eau potable, réaliser un projet de géothermie ou encore irriguer des champs. Je vais donc sur le terrain pour étudier le sol, faire des prélèvements et savoir s’il y a suffisamment d’eau pour pouvoir réaliser le projet et quelles conséquences cela aura sur l’environnement alentour. Lorsque toutes les autorisations administratives ont été reçues, je collabore avec une entreprise de forage qui se charge de réaliser l’ouvrage nécessaire à l’approvisionnement en eau. Je suis alors les travaux et vérifie que tout soit fait dans les règles et le respect de l’environnement.