Le fleuriste gère son stock et achète chez son fournisseur les fleurs et plantes qu’il proposera dans son commerce. © Colette, Adobe Stock.
Sciences

Fleuriste

MétierClassé sous :Métiers , fleuriste , Bouquet de fleurs

Passionné de nature et de fleurs ? Le métier de fleuriste est fait pour toi ! Découvre toutes les facettes de ce métier qui fait appel à de nombreuses compétences, et compose le bouquet qui répondra à toutes les attentes de ta clientèle. 

Le métier de fleuriste ne consiste pas uniquement à vendre des fleurs. En effet, le premier rôle du fleuriste est de savoir gérer son stock. Pour cela, il se rend très tôt le matin chez son fournisseur, grossiste ou horticulteur, pour acheter les fleurs et les plantes qu’il vendra dans son commerce et avec lesquelles il confectionnera ses compositions florales.

Une fois les plantes achetées, le fleuriste réalise un travail de coupe, de rempotage et d’assemblage afin de présenter ses choix en boutique. Il sélectionnera de préférence des fleurs de saison, avec lesquelles il réalisera des bouquets ou couronnes en fonction des demandes du client. Pour cela, le fleuriste doit avoir de très bonnes connaissances en botanique, pour savoir les fleurs et plantes qui peuvent aller ensemble. Auprès du client, le fleuriste à un rôle de conseiller, tant au niveau du choix des végétaux que de leur conservation et de leur entretien. Il doit pouvoir répondre à toutes les demandes, qu’il s’agisse d’un bouquet de mariage ou d’une couronne pour un enterrement. Le fleuriste doit être à l’écoute et savoir retranscrire dans sa composition florale les attentes de ses clients.

En plus de la partie artistique, le fleuriste doit également gérer la partie administrative. Il est en effet responsable de son magasin ou  de son rayon et doit donc suivre ses stocks, gérer la bonne exposition des fleurs et plantes en fonction de leur besoin, assurer le nettoyage et la propreté du magasin et être disponible au téléphone ou par Internet pour gérer les commandes.

Les principales compétences et qualités à avoir

Le métier de fleuriste fait appel à diverses qualités et compétences :

  • Avoir le sens de l’esthétique ;
  • maîtriser aussi bien la botanique que l’horticulture ;
  • faire preuve de créativité et d’imagination ;
  • être à l’écoute de ses clients ;
  • savoir respecter un budget donné ;
  • avoir un bon relationnel ;
  • mener une veille sur les dernières tendances ;
  • être bon gestionnaire et savoir gérer ses stocks.
Le fleuriste sait mettre ses talents artistiques et créatifs au service de la demande de son client. Il compose des bouquets harmonieux en fonction des goûts et du budget communiqué. ©Robert Kneschke, Adobe Stock.

Les conditions de travail

Le fleuriste travaille en semaine  et le weekend avec des horaires réguliers, mais doit pouvoir également travailler certains jours de fêtes et se montrer flexible notamment lorsque commence la période des mariages. Ses journées de travail sont donc longues, commençant tôt le matin lorsqu’il se déplace chez son grossiste pour acheter les fleurs et finissant tard le soir pour nettoyer sa boutique et faire l’état des stocks. Ce métier demande donc une bonne condition physique car le fleuriste peut être amené à porter des charges lourdes et il est debout toute la journée. Il met également les mains à rude épreuve car le fleuriste doit trier, laver, couper, rempoter les différentes fleurs et plantes, pouvant ainsi occasionner par la répétition du geste des blessures légères.

Comment devenir fleuriste ?

Le métier de fleuriste est accessible à partir d’un niveau CAP, voici quelques diplômes possibles :

  • CAP Fleuriste ;
  • Bac pro Fleuriste ;
  • Brevet professionnel Fleuriste ;
  • Brevet technique des métiers Fleuriste ;
  • Brevet de maîtrise Fleuriste.

Le salaire d’un fleuriste

En tant que débutant, un fleuriste touche un salaire d’environ 1500 euros brut par mois. Avec de l’expérience, son salaire pourra atteindre les 2000 à 2500 euros brut mensuel. Cela va dépendre de son employeur et de son lieu d’activité.

En étant fleuriste indépendant, son salaire va dépendre de son chiffre d’affaires. Sa rémunération peut être comprise entre 2000 et 4000 euros brut par mois, en fonction de son emplacement.

Les perspectives d’évolution d’un fleuriste

Lorsqu’il est employé dans un supermarché ou une jardinerie, le fleuriste peut évoluer au poste de responsable du rayon fleur dans lequel il travaille. Il peut également décider de devenir franchisé ou de reprendre ou créer son propre commerce de fleurs. 

Entreprises qui emploient des fleuristes

  • Commerce indépendant ;
  • supermarché ;
  • jardinerie.

Maman, oui je vends des fleurs mais pas que ! Je dois d’abord sélectionner les fleurs et les plantes que je souhaite vendre, puis une fois de retour dans ma boutique, je taille, coupe, rempote ce que j’ai acheté pour pouvoir le présenter correctement dans ma boutique. Je propose des compositions déjà prêtes ou bien je réponds à des demandes clients bien précises. Je peux aussi leur proposer une composition en fonction de leur budget et en fonction de leur goût, et ainsi leur créer un bouquet sur-mesure. Fleurs, plantes d’intérieur ou d’extérieur, je m’adapte à la demande et aux fêtes qui se déroulent chaque année.