Aquaculteur, c’est un peu comme Aquaman, tu as souvent les pieds dans l’eau. Ca te parle ?! Alors découvre vite comment devenir le héros de ton enfance et découvre le monde aquacole. Pisciculture, ostréiculture, conchyliculture, algoculture… L’aquaculture est variée et dynamique.
 

L'aquaculteur est un spécialiste des espècesespèces animales et végétales se situant en milieu immergé. Eleveur de poissonspoissons, de crustacéscrustacés, de fruits de mer ou encore d'alguesalgues marines, l'aquaculteur gère toutes les étapes de sa filière, de la sélection des espèces à leur commercialisation finale. Selon sa spécialité, l'aquaculteur sera amené à travailler en eau de mer ou en eau douceeau douce, le long des côtes ou au milieu d'un lac ou d'un étang.

Parmi les missions de l'aquaculteur, la sélection et l'élevage des espèces. Il recueille des alevinsalevins ou des naissains (ensemble de larveslarves ou d'embryonsembryons) et a pour but d'assurer leur développement en surveillant leur bonne santé et en favorisant leur reproduction. Pour cela, il va se charger d'assurer une bonne qualité de l'eau, de fournir une alimentation adaptée, de trier et calibrer les espèces tout en respectant la réglementation en vigueur. L'aquaculteur sera ensuite tenu de commercialiser sa production, que ce soit via son propre réseau de distribution ou en la proposant à des professionnels de la restauration ou à des poissonniers.

    Les principales compétences et qualités à avoir


L'aquaculteur doit avoir des compétences aussi bien techniques que biologiques :

  • connaître la réglementation en vigueur en matièrematière de production agricole ;
  • maîtriser les règles d'hygiène et de sécurité ;
  • être bricoleur en cas de réparation à faire sur les filets ou les bassinsbassins ;
  • être bon gestionnaire ;
  • avoir un réel attrait pour l'eau et les poissons ;
  • être en bonne condition physiquephysique ;
  • faire preuve de rigueur et de patience ;
  • connaître les circuits de distribution.
Parmi les spécialisations possible de l’aquaculteur, l’ostréiculture, c’est-à-dire, l’élevage des huîtres. © auremar, Fotolia.
Parmi les spécialisations possible de l’aquaculteur, l’ostréiculture, c’est-à-dire, l’élevage des huîtres. © auremar, Fotolia.

Les conditions de travail

L'aquaculteur travaille essentiellement en extérieur. Que ce soit pour de l'élevage en eau de mer ou en eau douce, l'aquaculteur exerce son métier dehors, dans l'eau ou sur l'eau et ce quel que soit le temps. Ses horaires de travail peuvent également être irréguliers à cause notamment des aléas climatiques ou des horaires des maréesmarées, et il peut exercer tous les jours de la semaine, weekend et jours fériés inclus.

Comment devenir aquaculteur ?

Le métier d'aquaculteur est accessible via différentes formations :

  • CAP Conchyliculture ;
  • BEPA Productions aquacoles ;
  • BEP Maritime de Cultures marines ;
  • Brevet professionnel Responsable d'exploitation agricole ;
  • Bac Pro Cultures marines ;
  • Bac Pro Productions aquacoles ;
  • BTSA AquacultureAquaculture ;
  • DEUST Technicien de la mer et du littoral ;
  • Licence pro Aquaculture durable et gestion de la qualité ;
  • Licence pro Aquaculture continentale et aquariologie ;
  • Master Sciences halieutiques et aquacoles.

Le salaire d’un aquaculteur

A ses débuts, un aquaculteur touche généralement entre 1300 et 1500 euros bruts par mois. Son salaire progressera avec l'expérience, en fonction de sa spécialisation et de la taille de son exploitation. En tant qu'employé dans une entreprise productrice de poissons, son salaire va dépendre de son niveau d'études mais aussi de la qualification de son poste.

Les perspectives d’évolution d’un aquaculteur

Un aquaculteur peut évoluer en changeant de spécialité ou bien en devenant entrepreneur à son compte. Elevage de moules (mytiliculture), d'huîtres (ostréiculture), de saumonssaumons ou truitestruites (salmoniculture) sont des spécialisations possibles en vue de reconversion.

Entreprises qui emploient des aquaculteurs

  • IFREMER ;
  • entreprise aquacole.