Quels sont les risques de la consommation de sulfites ? © MasterTux, Pixabay
Sciences

La consommation de sulfites est-elle dangereuse ?

Question/RéponseClassé sous :Sciences , sulfite , conseils nutrition
 

Les sulfites sont des dérivés du soufre qui sont utilisés comme additifs pour leurs propriétés conservatrices, antifongiques, antimicrobiennes et antioxydantes. La controverse qui s'est élevée sur leurs effets sur la santé a conduit à leur diabolisation. Leur consommation est-elle vraiment dangereuse ?

Les sulfites sont présents dans de nombreux aliments à l'état naturel : vin, bière, fruits secs, charcuterie, choucroute, ou encore jus de fruits et légumes. Ils peuvent également être utilisés comme additifs. Les huit formes chimiques de ces additifs autorisés dans l'Union européenne sont mentionnées dans l'étiquetage avec leur nom (dioxyde de soufre, sulfite de sodium...), suivi des numéros E220 à E228.

Les sulfites sont à l'origine de débats sur leur effet sur l'organisme, certains affirment qu'ils seraient dangereux. La preuve en est que des marques de produits alimentaires affichent sur l'emballage de leurs produits qu'ils sont exempts de ces substances.

Les nutritionnistes clarifient la confusion qui est apparue dans ce débat. La première chose qu'ils soulignent est qu'ils ne sont pas nouveaux. Certaines des propriétés des sulfites sont connues et utilisées depuis la Grèce antique.

Les sulfites sont-ils naturels ou ajoutés ?

Comme évoqué, les sulfites peuvent être trouvés naturellement dans les aliments qui ont subi une certaine forme de fermentation, comme le vin, la bière ou le pain. Dans ces cas-là, la concentration en soufre est très faible, les sulfites sont ajoutés comme additif dans le but de préserver leur arôme et leur saveur.

Les principaux groupes d'aliments et de boissons dans lesquels ils sont intentionnellement rajoutés sont les suivants :

  • Vins, moûts et cidres (ils empêchent alors la croissance des bactéries, des moisissures et des levures).
  • Crustacés (pour éviter le brunissement, qui entraîne un rejet du consommateur)

  • Fruits secs (pour conserver la couleur
  • Produits de viande préparés (viande hachée, saucisses fraîches et autres, pour les conserver à la fois eux-mêmes et leur couleur rose).
  • Autres : purée déshydratée, pommes de terre crues déjà coupées pour la friture ou la cuisson, certaines sauces...
Les sulfites sont à l'origine de nombreux débats sur leurs effets sur la santé. © PublicDomain by Pixabay

Quels risques présentent les sulfites pour la santé ?

En ce qui concerne la sécurité des sulfites, les nutritionnistes sont catégoriques : tout additif alimentaire doit répondre aux exigences d'efficacité et de nécessité. Les quantités d'additifs ajoutées dans l'industrie sont totalement contrôlées et la dose maximale autorisée est bien inférieure à ce qui pourrait poser problème.

Cependant, il a été observé que de nombreuses personnes présentent une allergie ou une intolérance à ce type d'additif, qui se manifeste par des problèmes digestifs, des difficultés respiratoires ou des réactions cutanées. 

Ces personnes doivent alors limiter ou éviter les aliments contenant cet additif. C'est pour cela que tous les aliments contenant une quantité de sulfites supérieure à 10 mg/kg doivent l'indiquer sur l'étiquette. De plus, les personnes asthmatiques peuvent voir leurs symptômes s'aggraver. En revanche, les sulfites n'ont aucun effet sur le fœtus dans le cas des femmes enceintes, et elles ne peuvent pas provoquer de cancer.

Quels sont les avantages et les inconvénients des sulfites ?

L'une des raisons pour lesquelles l'usage des sulfites est critiqué, est leur capacité à décomposer la thiamine ou la vitamine B1 en leurs composants : le thiazole et la pyrimidine. Or ces vitamines sont indispensables à notre organisme. C'est pourquoi l'utilisation des sulfites doit rester limitée au niveau minimum nécessaire, en particulier dans les aliments riches en vitamine B1, comme la viande.

Cependant, dans d'autres aliments, la présence de sulfites est bénéfique pour le maintien de la qualité nutritionnelle. Par exemple, dans les jus, car ils protègent la vitamine C de la dégradation. Donc, si nous voulons des produits durables, il est nécessaire d'employer ce type d'additifs.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !