À quoi ressemblait la musique au Moyen Âge ? © Antje Lindert-Rottke, fotolia

Sciences

Comment était la musique au Moyen Âge ?

Question/RéponseClassé sous :Moyen Âge , la musique au Moyen Age , plein-chant

À quoi ressemblait la musique au Moyen Âge ? Couvrant plus de huit siècles, elle voit apparaître les premières notations. Les compositions sont principalement vocales, religieuses ou profanes. Le chant grégorien en est une des formes les plus célèbres de la musique à cette période.

La musique au Moyen Âge est aussi désignée sous le terme de « musique médiévale ». Elle englobe musique religieuse et profane et s'étend sur plus de 800 ans, allant même au-delà de la période du Moyen Âge, jusqu'à la Renaissance. C'est pendant cette période de l'histoire que la musique sera notée pour la première fois. Le terme « musique » désigne aussi bien la musique et les instruments, que les voix qui l'accompagnaient.

Le chant grégorien au Moyen Âge

La musique au Moyen Âge sera d'abord d'une seule voix, puis polyphonique. La musique religieuse sera chantée par une seule voix lorsqu'il s'agit de psaumes. Les hymnes, eux, seront chantés en cœur, par les fidèles. Les chants sont différents selon les pays d'Europe et, en 1011, l'Église catholique romaine et le pape Grégoire unifient la messe et le chant. C'est l'apparition du chant grégorien aussi appelé plain-chant. Il s'agit d'un chant en latin, de voix d'hommes à l'unisson mettant en valeur les textes sacrés.

La musique au Moyen Âge : l’école de Notre-Dame et l’Ars Nova

La musique au Moyen Âge fait apparaître, à partir du IXe siècle, une envie de mise en scène qu'on peut rapprocher des débuts de l'opéra. Ces drames se détachent peu à peu du contexte liturgique. Portant le nom de la cathédrale Notre-Dame, dont la construction débute en 1163, un groupe de compositeurs remet la polyphonie au goût du jour. À partir de 1325 apparaît l'Ars Nova (Art nouveau), mouvement visant à moderniser notation et rythmique, et rendant la polyphonie encore plus populaire.

La notation que nous connaissons sur les partitions actuelles (do, ré, mi, fa, sol, la, si) vient des premières syllabes des vers de l'hymne à Saint-Jean, composée par Paul Diacre, à la fin du VIIIe siècle.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi