Sciences

Après un Bac techno ou Bac pro : s'inscrire en fac

Question/RéponseClassé sous :Bac techno et bac pro , Universités , Etudiants
Attention ! Gros taux d’échec à la fac après un Bac techno ou pro. N’hésitez pas à passer par une année de remise à niveau, dispositif mis en place par les universités pour combler les déficits de cursus. © Fotolia

Après un Bac techno ou pro, vous pouvez vous inscrire pour une formation à l'université. Mais attention ! Ce choix peut parfois s'avérer être le mauvais au regard du taux d'échec en fin de première année. Soyez prudent, c'est surtout une affaire d'état d'esprit.

Les étudiants venant des filières pros ou technos ont parfois du mal à s'adapter à l'université, à ses grands amphithéâtres souvent très impersonnels alors qu'ils étaient habitués à un véritable encadrement au sein de leur lycée. Du reste près de 83 % des étudiants inscrits en première année de fac sont diplômés d'un baccalauréat général.

Vous risquez donc d'être peu encadré (malgré l'institution de tuteurs par la réforme de l'université). Vous aurez des cours magistraux assez théoriques en amphithéâtres avec plusieurs centaines d'étudiants, ainsi que des groupes de travaux dirigés (TD) en classe plus réduite ou de travaux pratiques (TP) en groupe restreint.

L'anonymat règne et les professeurs ne vous recadreront que très rarement. Ce côté impersonnel de la faculté est souvent le premier facteur d'échec pour les étudiants arrivant de terminale techno ou pro.

Il y a assez peu d'heures de cours. Néanmoins, il faut fournir un gros travail personnel pour réussir les examens qui ont lieu à la fin de chaque semestre et pour les contrôles continus en TD. Il faut donc être motivé et apte à travailler de façon autonome, régulière et approfondie sans y être contraint par qui que ce soit.

Bac pro, Bac techno : une année de remise à niveau

Pour combler ce déficit, les universités mettent en place des années de remise à niveau afin de garantir toutes les chances de réussite de l'étudiant. Un choix souvent difficile à faire, du fait de la perte d'une année dans vos études, mais qui se révèle payant sur le long terme. Au total, une vingtaine d'universités et d'IUT (Instituts universitaires de technologie) proposent des années de remise à niveau, au contenu généralement tourné vers le scientifique. Le but : permettre à des bacheliers qui n'ont pas le bon profil (série technologique ou professionnelle...) de s'inscrire en Licence à l'université ou, pour les IUT, d'intégrer, l'année suivante, le département de formation choisi par l'étudiant. Cette année vous permettra également de faire la jonction entre les méthodes d'enseignement du lycée, très encadrées, et celles de l'université connues pour être assez impersonnelles.

Si vous décidez tout de même de vous lancer dans cette première année universitaire, il est important de bien choisir sa branche. Privilégiez une filière en adéquation avec vos études précédentes, n'hésitez pas à travailler durant l'été sur l'enseignement théorique et développez votre culture dans le domaine choisi pour vous donner un maximum de chances de réussite. Ce travail préalable vous servira de préparation à travailler de façon autonome sans personne pour vous pousser, et vous donnera les bases théoriques et pratiques pour vous lancer dans le monde universitaire.

À retenir sur les études universitaires

Se lancer dans des études universitaires marque souvent un cap important pour les étudiants de terminale techno ou pro. Cela provient du fait que les études universitaires sont essentiellement théoriques et nécessitent une forte autonomie de la part de l'étudiant.

Cela vous intéressera aussi